ROELLIO

Romell Quioto, saisisseur de moment

Romell Quioto est dominant en 2020.

Alors que l’Impact s’apprête à affronter le New England Revolution ce vendredi à 18h30 dans les séries éliminatoires de la Coupe MLS, l’international hondurien se prépare à participer pour une deuxième fois au tournoi automnal, après sa première qualification avec le Houston Dynamo en 2018, où il a commencé un match pour l’équipe de l’Association Ouest.

Si l’Impact espère se rendre loin dans le tournoi cette année, il aura besoin que son meilleur marqueur réponde présent, comme il l’a fait tout au long de l’année.


Dans une année où chaque joueur a eu un rôle crucial à jouer, celui de Romell Quioto a souvent été le plus important. Une constance à travers cette saison particulière, Quioto mène l’équipe à la fin de la saison régulière pour les buts marqués, battant son propre record avec huit buts en 17 titularisations, et mène aussi au chapitre des passes décisives, avec six. 

De plus, il répond présent dans les grands moments, lui qui a marqué le but gagnant et ajouté une passe décisive dans un match qu’il fallait absolument gagner contre le D.C. United, lors du Jour décisif.

« Chaque équipe a besoin d’un joueur qui peut étirer les défenses et marquer plus souvent que non, a dit l’entraîneur-chef Thierry Henry. Contre D.C., il s’est créé des opportunités en première demie qu’il n’a pas pu finir, mais il est revenu en deuxième et il a marqué. Il les a étirés, il a gagné des ballons et il les a fait courir. »

Cet aspect du jeu de Quioto est ce qui le rend si important dans le 11 de Thierry Henry. Ça, et sa qualité dans les situations à un contre un. Comme l’entraîneur-chef l’a souvent mentionné cette saison, un match est souvent décidé sur des moments cruciaux et le Hondurien a prouvé cette année qu’il est le joueur qui peut le plus profiter de ces moments pour faire payer l’adversaire.

« Il est tellement important pour nous cette année, a ajouté Henry. Les moments pendant la saison où il n’a pas été à son meilleur, on a souffert. On a souffert parce qu’il n’étirait pas les équipes en profondeur comme il le fait habituellement. Mais quand Romell est bien, il est très difficile à arrêter. »

Concentré sur l’objectif

Après la victoire des Montréalais lors du Jour décisif, le groupe a eu l’opportunité de revenir à Montréal pour s’entraîner au Centre Nutrilait au lieu de retourner à leur base au New Jersey, où la première équipe a passé la majorité de la troisième phase de la saison. Ça donne une chance aux joueurs de revoir leur famille et de passer du temps à la maison avant de retourner aux États-Unis pour commencer les séries éliminatoires.


« C’est important, a expliqué l’attaquant Romell Quioto. L’état d’esprit change complètement. Ça enlève un certain stress dans notre préparation et je suis convaincu que ça va paraître contre New England. »

Comme ça arrive souvent en MLS, l’équipe qui se qualifie au tournoi sur une bonne lancée va souvent loin. Avec un but et une passe décisive à son dernier match, Romell Quioto espèrera que sa bonne lancée se poursuivra vendredi contre le Revolution, une équipe que l’Impact a déjà affrontée quatre fois cette saison. Le match commence à 18h30 sur TVA Sports, TSN, au 98,5 et sur TSN 690.

« Le désir est la clé de la victoire, a ajouté Quioto. On l’a montré dans chaque match qu’on a remporté cette saison et vendredi ne fera pas exception. C’est une équipe très difficile et très tenace qui donne une forte opposition. La clé sera de jouer un match intelligent et de se battre pendant 90 minutes pour accrocher un résultat à Foxborough. »

Topics: