change_202_th

Des changements clés font la différence

L’Impact revient de l’arrière pour se qualifier en séries

Trois jours sont passés et on a encore tous en tête la victoire des Montréalais contre le D.C. United lors du Jour décisif, une victoire qui a confirmé aussi notre place en séries éliminatoires de la Coupe MLS.

Cela dit, ce match nous a certainement gardés au bout de notre chaise. Les deux équipes voulant absolument une victoire, l’avance de 2-1 de l’équipe locale à la mi-temps n’était certainement pas la situation idéale pour les hommes de Thierry Henry. Avant le début de la deuxième demie, le pilote montréalais a mis l’accent sur la patience.

« On a continué de travailler, de passer le ballon, de centrer, de tirer et de créer, a dit l’entraîneur-chef Thierry Henry. On a été patients. On a été récompensés sur un but de Victor Wanyama, qui nous a libérés. Mais je pense qu’on a mérité cette victoire. »

Quelques minutes avant le but égalisateur, à la 71e minute, Thierry Henry a fait deux changements qui ont fini par peser sur le résultat du match. Mason Toye, acquis du Minnesota United, a remplacé Anthony Jackson-Hamel, et Mustafa Kizza, qui a récemment rejoint l’équipe, a remplacé Amar Sejdic pour ses premières minutes en MLS.

« On ne voulait pas le brûler trop tôt, a ajouté Henry. On est passés en 3-4-3 quand il est rentré pour tenter de revenir au score. On a marqué assez rapidement après ça. Après, on a encore changé la tactique, parce qu’on savait que les autres équipes ne gagnaient pas. Mustafa est bien rentré dans le match. »

La montée de Kizza et Toye dans la mêlée a fait la différence. Les deux ont pu combiner du côté gauche, Kizza trouvant Toye derrière la ligne défensive avec une passe en profondeur parfaitement dosée. L’action a permis à l’attaquant américain de centrer pour Quioto avec sa première touche et le Hondurien a pu rediriger l’objet pour marquer le but gagnant et envoyer l’Impact en séries.

« Je suis vraiment content pour Mason, a dit l’attaquant Bojan. Ce n’est pas facile de rejoindre une nouvelle équipe. On se battait pour une place en séries et il n’avait pas tant joué. Contre D.C., il est entré et il a fait une différence. C’est ça qui compte. Tout le monde a contribué et c’est pour ça qu’on est en séries. »

L’Impact affrontera maintenant le New England Revolution dans les séries éliminatoires de la MLS le 20 novembre à 18h30 au Gillette Stadium.

Topics: