123_84Y28687839

Thierry Henry, la classe mondiale

Une légende du soccer à la barre de l’Impact de Montréal

Vous connaissez le nom. Vous avez vu ses buts. Vous reconnaissez la légende. Maintenant, il vient à Montréal.

Thierry Henry sera le nouvel entraîneur-chef de l’Impact de Montréal.

Sa carrière de joueur a commencé il y a plusieurs années, en 1994, quand il a fait ses débuts pour Arsène Wenger, avec l’AS Monaco. Bien sûr, ce n’était que le début pour ces deux-là.

Après ses succès à Monaco, la Juventus a appelé et l'a séduit. À cette époque, Henry jouait encore majoritairement sur l’aile, une continuation de ce qui avait commencé sous Arsène Wenger, parce que l’ancien entraîneur-chef pensait que sa vitesse et son contrôle du ballon seraient plus efficaces contre des latéraux que des défenseurs centraux.

Mais ça ne s’est pas passé comme prévu à Turin : Henry a joué seulement 16 matchs avec le club avant d'être transféré à Arsenal, où il a retrouvé son ancien entraîneur, Wenger, pour une deuxième fois.

Le reste, comme on dit, fait partie de l’histoire.


C’est à Londres que la légende est née – où il a démontré sa classe mondiale. Wenger n’a pas hésité cette fois-ci – il a immédiatement été mis en pointe. Ça n’a pas été facile au début – Henry n’a pas trouvé le fond du filet à ses huit premiers matchs – même s’il a fini sa première saison avec 26 buts.

Beaucoup de succès ont suivi cette première saison : son premier succès en Premier Ligue en 2002, la saison historique en 2004, lors de laquelle Arsenal n’a pas perdu de match de ligue, la finale de la Ligue des champions en 2006, lorsqu'ils se sont inclinés contre le FC Barcelona dans un match serré.

C’est à Arsenal que Henry est devenu le joueur dont on se souvient aujourd’hui, ses 228 buts pour le club le plaçant comme le meilleur dans l’histoire du club anglais. Finalement, en 2007, après huit années avec les Gunners, le FC Barcelona a montré son intérêt.

En Espagne, jouant aux côtés de Lionel Messi, Samuel Eto’o et l’attaquant de l’Impact Bojan, Henry a pu mettre ses mains sur le trophée qu'il avait frôlé en 2006, le trophée de la Ligue des champions, en 2009. Avec Messi et Eto’o, ils formeront l'une des meilleures attaques de l’histoire du football espagnol, marquant 72 buts à eux trois.

En 2010, sa décision de traverser l’Atlantique et se joindre aux New York Red Bulls a porté fruit. Il a représenté l’équipe new-yorkaise pendant quatre ans et demi en MLS, marquant 51 buts en ajoutant 42 passes décisives.

Au niveau international, Henry est le meilleur buteur de l’histoire de la sélection française, remportant la Coupe du monde en France en 1998 et l’Euro en 2000.

Quand il a annoncé sa retraite et que nous avons regardé avec un peu de recul la carrière incroyable de l’attaquant français, ce qu’on remarque le plus est son style particulier. Les buts qu’il a marqués, il n'y a que Thierry Henry qui aurait pu les marquer.

Transition comme entraîneur 

Maintenant, son parcours l’amène à Montréal, où le prochain chapitre de sa carrière d’entraîneur-chef débutera.

Henry n’a pas attendu après avoir annoncé sa retraite, retournant à ses racines et obtenant un poste à l’Académie d’Arsenal, travaillant encore une fois sous l’entraîneur-chef Arsène Wenger.

Détenteur de la licence d’entraîneur UEFA Pro, Henry acceptera le rôle d’entraîneur-adjoint avec l’équipe nationale de la Belgique. Impossible d’oublier Henry sur le banc des Diables rouges lors de la demi-finale de la Coupe du monde en 2018 contre son pays natal, la France. Dans un match serré, c’est un coup de tête qui a fait la différence, et Henry a dû se contenter d’une médaille de bronze, mais bénéficiant tout de même de l’expérience au plus haut niveau du sport.

La prochaine étape était claire pour le Français : prendre le contrôle d’une équipe en tant qu’entraîneur-chef, et cette opportunité s'est présentée avec le club avec qui il avait fait ses débuts, l’AS Monaco.

La tâche était immense. Monaco était en position de relégation quand Henry est arrivé, et tourner le navire a été une tâche assez difficile, Henry montrant une fiche de quatre victoires, cinq matchs nuls et 11 défaites après 20 matchs.

Henry retourne maintenant dans une ligue qu’il connait bien, ayant terminé sa carrière de ce côté de l’Atlantique. Travaillant maintenant aux côtés du directeur sportif Olivier Renard, Thierry Henry mènera l’Impact de Montréal dès 2020, marquant une nouvelle ère pour le club montréalais.

Topics: