Catavolo_CANU17

Les jeunes de l’Impact prêts à briller au Brésil

Le Canada U17 en ouverture de tournoi contre les hôtes ce samedi

Pour la majorité des joueurs de cette équipe, c’est le tournoi le plus important de leur vie – jusqu’ici.

Six ans ont passé depuis la dernière qualification du Canada à la Coupe du monde U17. C’est la septième qualification canadienne dans l’histoire du tournoi biennal et cette fois-ci, l’Impact est très bien représenté.

Six joueurs de l’Impact feront partie du groupe des 21 sélectionnés au Brésil : le gardien Benjamin Collins, le défenseur Keesean Ferdinand, les milieux de terrains Tomas Giraldo, Sean Rea et Matthew Catavolo, ainsi que l’attaquant Mouhamadou Kane.

« On a des qualités variées, avec plusieurs profils différents, ce qui est très intéressant, a dit le milieu de terrain Matthew Catavolo. Offensivement, on a beaucoup de talent et on reste très solides défensivement. En combinant ces deux aspects-là, je pense qu’on peut être très dangereux et causer beaucoup de dommage aux autres équipes. »

Le Canada s’est qualifié pour le tournoi quand il a gagné son match contre le Costa Rica 4-3 aux tirs de barrages à la suite d’un match nul après 90 minutes, dans le quart de finale du Championnat U17 de la Concacaf. Les quatre demi-finalistes se qualifiaient directement pour la Coupe du monde.

Matthew Catavolo était sur le terrain lors de ce match, aidant son équipe en marquant dans la séance de penalties.

« C’était un match très intense, avec beaucoup d’ambiance, a dit Catavolo. De mon côté, c’était le match le plus important de ma carrière jusque-là. Je sais que l’ambiance sera la même durant la Coupe du monde. À la fin, ça se joue sur les petits détails et je pense c’est ce qui fera la différence. Il faut être prêt, parce que ça ne sera pas facile, surtout avec la chaleur. »


L’entraîneur-chef Andrew Olivieri et son effectif étaient en Argentine pour une semaine, pour un dernier camp préparatoire avant leur déplacement au Brésil pour le début du tournoi, ce samedi. Dans le groupe A avec l’Angola, la Nouvelle-Zélande et le Brésil, les jeunes Rouges joueront leur premier match et ouvriront le tournoi contre les hôtes, le Brésil.

« C’est incroyable, a ajouté Catavolo. On est à Brasilia et on va ouvrir le tournoi contre les hôtes, dans un stade qui peut accueillir plus de 20 000 personnes. Je n’ai jamais joué dans un stade aussi grand. Je n’ai pas de mots. Je suis très enthousiaste de jouer devant cette foule. L’ambiance va être fantastique. »

Le Canada affrontera l’Angola par la suite le 29 octobre, avant de faire face à la Nouvelle-Zélande le 1er novembre. Tous les matchs se joueront au Bezerrão, à Brasilia.

Si le Canada finit parmi les deux premiers de son groupe, il se qualifiera pour les huitièmes de finale qui commenceront le 5 novembre. Mais pour s’y rendre, Catavolo et ses coéquipiers savent qu’ils doivent être à leur meilleur niveau.

« Le match contre l’Angola sera physique. Tout le monde devra être prêt pour une bataille, a-t-il souligné. Mais on doit toujours jouer notre style de jeu. Je ne sais pas à quoi m’attendre contre la Nouvelle-Zélande, mais je suis confiant pour ce match et je sais que l’équipe l’est aussi. »

Vous pourrez voir le Canada en action sur RDS ou TSN. Le coup d’envoi pour l’ouverture du tournoi contre les hôtes sera le samedi 26 octobre à 16h.

Topics: