Bush_Alajualense

La Ligue des champions à l’horizon

L’Impact doit battre le TFC pour accéder au tournoi continental

De plusieurs façons, le gardien Evan Bush est un représentant parfait de l’ère MLS de l’Impact. Le gardien américain est le seul joueur actif qui a évolué avec le club en deuxième division, avant que le club ne rejoigne la MLS en 2012, et il est avec le club montréalais depuis près d’une décennie.

Bush peut ajouter une autre distinction à son curriculum vitae avec le club montréalais : il est le seul joueur actif toujours dans l’effectif à avoir remporté une Coupe des Voyageurs, en 2014, la dernière fois que l’Impact a remporté le Championnat canadien.

« En 2014, on traversait une mauvaise séquence, a dit le gardien Evan Bush. On a pu gagner le Championnat canadien, ce qui nous a lancé vers notre saison 2015, une saison lors de laquelle on s’est qualifiés pour la finale de la Ligue des champions. On a aussi réussi une bonne saison régulière. C’est toujours important de voir la situation dans son ensemble dans ce genre de moment. »

Une victoire en finale du tournoi national contre un rival peut avoir le même effet pour l’Impact cette année. Avec trois matchs à jouer en saison régulière, l’Impact est au huitième rang de l’Association Est, à une place de se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe MLS.

Mais le club devra hausser son niveau de jeu pour que ça soit possible.

« Cette finale est rafraîchissante et c’est une opportunité pour nous de tourner la page et se concentrer sur quelque chose qui est important pour nous, pour le club et pour les supporters, a ajouté Bush. Dans le passé, ça nous a propulsés vers de belles choses. »

Une histoire en Ligue des champions

Mais ce qui est le plus motivant pour l’Impact à l’approche du match aller de mercredi se retrouve dans sa propre cour : son histoire. Une victoire contre le Toronto FC permettrait aux hommes de Wilmer Cabrera de soulever une 10e Coupe des Voyageurs, mais aussi de se qualifier pour la Ligue des champions de la Concacaf en 2020, un tournoi que le club montréalais connait très bien.


« La première chose que j’ai apprise de l’Impact, bien avant que je rejoigne le club, c’est la série avec Santos Laguna et les buts de Eddie Sebrango, a expliqué Bush. Je me souviens de ce que ça voulait dire pour le club, pour la ville et pour les supporters. Je me souviens que le club était en deuxième division et qu’il avait attiré des milliers de personnes au Stade olympique. La ville est vraiment venue supporter le club à ce moment. »

Impossible pour Bush de savoir à ce point-là qu’il serait un des joueurs étoiles du parcours suivant du club en Ligue des champions, en 2015, quand les Montréalais ont affronté le géant mexicain, le Club América, en finale, le match retour prenant place au Stade olympique.

« C’est un des meilleurs souvenirs que j’ai sur un terrain de soccer, a dit Bush. Je suis sûr que les supporters qui étaient présents ou qui regardaient de chez eux diraient la même chose. Des moments comme le but contre Pachuca, notre victoire contre Alajuelense, la finale et le match retour chez nous... Ce sont des moments qui n’arrivent pas souvent. La seule façon d’y retourner, c’est de se concentrer sur ce qui est devant nous. En ce moment, c’est une finale de Championnat canadien contre le Toronto FC. »

Le match aller sera ce mercredi 18 septembre, au Stade Saputo, et vous pouvez vous procurer des billets en visitant impactmontreal.com.  Le match retour se jouera mercredi prochain, le 25 septembre, au BMO Field, où la Coupe des Voyageurs sera remise aux gagnants.

 

Topics: