PORTLAND_3KEYS

Trois moyens de scier les jambes des Timbers

Portland dispute son troisième match en huit jours ce soir

L’Impact fait son grand retour en action, ce soir à 19h30 au Stade Saputo (BILLETS – TVA Sports, 98,5, TSN 690), et accueille un adversaire de taille : les Portland Timbers sont sur une lancée victorieuse, eux qui ont gagné quatre de leurs cinq derniers matchs, mais surtout, qui ont écrasé coup sur coup le LA Galaxy et le Houston Dynamo 4-0. Le club orégonais a aussi ajouté à ses rangs un Joueur désigné, Brian Fernandez, qui a égalé un record de la MLS dès son arrivée. L’Argentin a marqué au moins un but à ses quatre premiers matchs et est déjà le meilleur buteur des Timbers, à égalité avec Jeremy Ebobisse. Ajoutons à cette force offensive le Joueur désigné Diego Valeri, déjà auteur de 10 passes décisives cette saison, et Sebastián Blanco, qui a deux buts et six mentions d’aide en 2019, et on a devant nous une équipe dangereuse et en confiance.

Les Montréalais n’auront donc pas de passe-droit après cette pause de trois semaines, malgré les trois matchs en huit jours des Timbers. Il y aura certainement un peu de rouille à enlever lors des premières minutes, même si les joueurs seront frais et dispos. Attendons-nous à une performance remplie d’énergie des troupes de Rémi Garde, qui devraient voir cet avantage physique augmenter en deuxième mi-temps. Avant tout, penchons-nous sur les trois éléments à surveiller dans cette rencontre.

1. Retrouver rapidement les repères

Les dix premières minutes du match seront cruciales pour la confiance des Montréalais. Retrouver le rythme de la compétition après une pause de trois semaines est assurément un défi, mais plutôt mental. L’esprit d’équipe et la solidarité entre les joueurs, une force de l’Impact cette saison, pourront certainement aider à bien s’installer dans le match.

2. Limiter les opportunités de contre-attaque

Les Timbers ont des joueurs offensifs rapides, vifs et habiles. Récemment, lorsqu’ils ont pris une avance d’un but, ils ont créé de nombreuses opportunités en transition rapide, à la récupération du ballon. La courroie d’alimentation Diego Valeri a de belles options devant lui, avec Ebobisse et Fernandez qui aiment engloutir les espaces. L’Impact devra limiter les revirements dans les zones dangereuses, en plus de garder les cibles offensives des Timbers à l’œil, surtout lorsque les Montréalais auront le ballon au pied.

3. Jouer librement dans le dernier tiers

Un geste. Ça peut être la différente entre un but et une occasion ratée. Les joueurs offensifs de l’Impact, lorsqu’ils en auront l’occasion, auront comme tâche d’user de créativité, de technique et de rapidité pour éliminer un joueur, pour trouver une passe décisive, pour offrir une option à un coéquipier. Contre une équipe bien rodée défensivement comme les Timbers, le réalisme près du but fera la différence.

Topics: