SEA_TAIDER

Comment montrer l’exemple

Un doublé de Taïder propulse l’Impact à la victoire et au deuxième rang de l'Est

Il n’a pas célébré après le premier but; aucun soupir d’excitation, aucun poing dans les airs. Après que le milieu de terrain Saphir Taïder ait égalé la marque du point de penalty à la 74e minute, mercredi soir contre Seattle, il a tout simplement ramassé le ballon dans le filet adverse, retournant ensuite dans sa propre demie de terrain avec ses coéquipiers à toute vitesse.

On voyait de la détermination autour de l’Algérien, mais ce n’était pas une célébration typique de sa part. L’adversaire était placé troisième au classement de l’Association Ouest et son tir décisif a battu Stefan Frei avec seulement 15 minutes à jouer, mettant l’Impact dans une bonne position pour amasser un point après avoir encaissé en premier.

Mais après que l’Algérien ait battu Frei pour une deuxième fois quatre minutes plus tard à la volée, il a célébré. Et si vous écoutez son discours d’avant-match, vous comprendrez pourquoi.


« J’ai eu l’impression, il y a quelques jours, qu’il avait franchi une étape, a dit le gardien de but Evan Bush. On a besoin de lui. On a absolument besoin de lui. Il nous a montré qu’il est bien, mentalement et physiquement, pour bien attaquer cette deuxième moitié de saison. Quand il joue comme ça, on est une équipe très dangereuse. »

L’Impact a remporté le match à la fin, revenant de derrière pour prendre les trois points. Mais ce n’était pas sans adversité : des blessures et des sélections internationales ont laissé le banc de l’Impact dans une situation unique, donnant la chance à quelques jeunes de faire partie du 18, et donnant l’opportunité au latéral Daniel Kinumbe d’obtenir son premier départ professionnel.


« J’ai toujours eu tendance à parler avec les jeunes, parce que je me transforme un peu sur le terrain, a dit Taïder après le match. J’essaie de les encourager et d’être le plus positif possible. Ce soir, on a vu les jeunes qui ont joué nous donner un coup de main. Il y en avait même sur le banc. Je tiens à les féliciter, parce que si on a gagné, c’est aussi grâce à eux. »

C’était la meilleure façon d’apporter une conclusion à la première partie de la saison avant une pause de trois semaines. Après 18 matchs joués, l’Impact se retrouve au deuxième rang de l’Association Ouest, avec 10 matchs des 16 restants à être disputés au Stade Saputo.

Topics: