GARDE_BATS_LAFC

Il était une fois à San Sebastián

L’entraîneur-chef Rémi Garde et Carlos Vela se sont affrontés en Ligue des champions de l’UEFA

Vous vous demandez peut-être pourquoi la belle ville de San Sebastián, dans le Pays basque, est mentionnée dans le titre. Domicile du Real Sociedad qui évolue dans La Liga, elle était aussi, à un certain moment, le domicile de Carlos Vela. L’international mexicain a passé presque six saisons avec le club avant de se joindre au prochain adversaire de l’Impact, ce vendredi à 22h HAE au Banc of California, le Los Angeles FC (TVA Sports, TSN, 98,5, TSN 690).

C’est durant cette période que l’entraîneur-chef de l’Impact, Rémi Garde, à l’époque à la barre de l’Olympique Lyonnais en Ligue 1, a joué contre Vela pour la première fois.

« Je le connais bien et il joue probablement son meilleur football en ce moment, a dit l’entraîneur-chef de l’Impact, Rémi Garde. Quand il évoluait avec le Real Sociedad en Espagne, on a eu l’opportunité de s’affronter lors des qualifications pour la Ligue des champions. Son équipe nous avait battus et je pense qu’il avait marqué deux buts à leur stade. Il était jeune à l’époque et il jouait avec Antoine Griezmann. »

Garde fait référence au match retour, lors duquel Vela avait pris contrôle de la rencontre, marquant deux buts en deuxième mi-temps pour battre le club français. Six ans plus tard, les deux se retrouvent de l’autre côté de l’océan Atlantique, après qu’ils ont rejoint la MLS avant la saison 2018.

« Je pense qu’il a trouvé la bonne place pour exprimer son talent et pour le moment, il est très confiant, a ajouté Garde. C’est toujours bien d’avoir ce type de joueur sur le terrain. Ce sera difficile pour nous de gérer non seulement lui, mais l’équipe au complet. »

Vela et le LAFC ont très bien entamé la campagne 2019 jusqu’à maintenant, menant la ligue au niveau des points sans avoir perdu à domicile. Vela, de son côté, est premier en MLS avec 14 buts et sept passes décisives. Cela dit, Garde sait que son équipe pourra gérer cet important défi.

« Nous avons prouvé dans le passé que nous pouvons obtenir des résultats sur la route, souligne-t-il. On ne se déplace pas à Los Angeles pour se faire battre, mais pour jouer un bon match de football avec la qualité qu’on a sur cet effectif. »

 

Topics: