TACTICS_RBNY

Changement tactique payant contre New York

L’Impact limite les Red Bulls à deux tirs cadrés

Plusieurs facteurs rendent cette victoire de 2-1 de l’Impact au Red Bull Arena encore plus impressionnante. D’abord, le club n’a jamais remporté un match en neuf tentatives en saison régulière au Red Bull Arena depuis 2012; partir du New Jersey avec les trois points est une réussite en soi.

Mais en raison de nombreuses blessures dans l’effectif montréalais, l’entraîneur-chef Rémi Garde a été forcé de choisir un 11 partant un peu différent de ce qu’on est habitués de voir, non seulement en termes de personnel, mais aussi par rapport à la formation; au lieu du 4-3-3 usuel, l’Impact a titularisé trois défenseurs centraux pour se positionner de manière hybride en 5-3-2 et en 3-4-3, avec Anthony Jackson-Hamel, Maxi Urruti et Omar Browne à l’attaque.

« On a eu la main un peu forcée, mais je pense aussi que c’est un système qui permet aux joueurs de se reconcentrer sur d’autres choses et c’est ce qui s’est passé aujourd’hui, a dit l’entraîneur-chef Rémi Garde, après avoir remporté son 20e match en MLS. C’est nouveau, mais on savait aussi que ça leur poserait des problèmes. L’idée était de trouver de la largeur dès que leur pressing se mettait en place. C’était une des solutions, avec la profondeur. On a alterné les deux. Il y a eu un gros match de tout le monde. »

Avec Saphir Taïder sur le banc à cause d’une blessure, Shamit Shome a commencé son quatrième match de la saison, aux côtés d’Omar Browne, qui obtenait une première titularisation avec sa nouvelle équipe, et Samuel Piette, qui en était à un 49e départ consécutif avec Montréal.

Les milieux ont fait un bon travail pour combiner rapidement avec les défenseurs latéraux Daniel Lovitz et Zachary Brault-Guillard, qui se sont rendus plus disponibles sur les ailes pour essayer d’éliminer la vague de pression des locaux. Avec trois défenseurs centraux, Lovitz et Brault-Guillard ont aussi été moins hésitants à contribuer offensivement.

« On était un peu sceptiques parce que c’est difficile de s’adapter à une nouvelle formation si rapidement, mais ça a très bien fonctionné, a dit le milieu de terrain Shamit Shome. Ça marchait bien contre les Red Bulls et ça nous offre de la flexibilité pour les prochains matchs. C’est une formation qui peut faire mal aux autres équipes. Maintenant, espérons qu’on puisse bien l’appliquer dans d’autres matchs si on en a besoin. »

On ne sait toujours pas si cette formation sera utilisée de nouveau ce samedi contre le FC Cincinnati, à 13h (TVA Sports, TSN, 98,5, TSN 690); des mises à jour sur le statut de quelques blessés pourrait changer la donne, mais Garde sait que ça reste une option, avec la façon dont ses joueurs ont réagi au Red Bull Arena.

« Ils ont été très concentrés sur ce qu’on essayait de leur dire et de mettre en place, a dit Garde. Le mérite leur revient. On méritait de rapporter quelque chose de ce match et on n’a rien lâché sur la deuxième période. Les joueurs ont bien répondu tactiquement et l’état d’esprit était superbe. »

 

Topics: