SAGNA_TOTW_2019

Les nominations sur l’Équipe de la semaine rejaillissent sur la défense

L’Impact n’a accordé que trois tirs cadrés en deux matchs

Si on parle de bonnes semaines en MLS, la neuvième semaine d’action du groupe montréalais est certainement une référence. En déplacement à Boston pour un match contre le New England Revolution, mercredi dernier, les hommes de Rémi Garde sont revenus avec trois points, grâce à une victoire décisive de 3-0. Samedi passé, au Stade Saputo contre le Chicago Fire, l’Impact n’a pas encaissé de buts pour un deuxième match consécutif, battant les visiteurs 1-0 avec un but gagnant marqué tard dans le match.

La MLS a donc récompensé le gardien Evan Bush avec le titre de Joueur de la semaine, lui qui a cumulé deux blanchissages en cinq jours. Le défenseur Zakaria Diallo, sur le banc, et l’entraîneur-chef Rémi Garde ont aussi été choisis pour l’Équipe de la semaine, tous deux en faisant partie pour la deuxième fois cette saison.

« Je pense qu’ils l’ont juste donné au gardien avec deux blanchissages, a dit le gardien Evan Bush en riant. Ça reflète le travail de toute notre unité défensive. C’est vraiment un honneur d’équipe et ce n’est pas un cliché quand je dis ça. C’est la vérité. N’importe qui en défense aurait pu remporter cet honneur. »

Le gardien américain n’a pas été le portier le plus occupé cette semaine, ne faisant face à aucun tir contre New England et réussissant trois arrêts – dont un très important – contre le Chicago Fire samedi. Dans la première demie contre les Revs, l’Impact n’a même pas permis aux troupes de Brad Friedel de tirer une fois; c’était la première fois que le club n’accordait aucun tir dans une mi-temps sur la route depuis son entrée en MLS.

« Pour lui en tant que gardien et pour nous en tant que défenseurs, ça fait du bien, a dit le latéral Bacary Sagna. On se rassure un petit peu plus. Quand on reste solides défensivement, on garde nos chances de gagner un match et c’est ce qui est arrivé. C’est gratifiant pour lui, parce qu’il a fait des arrêts vitaux depuis le début de la saison qui nous gardent dans les matchs. »

Le travail de l’entraîneur-chef souligné

Ce n’était pas la semaine la plus facile pour Rémi Garde et son équipe d’entraîneurs non plus. Dans un huitième match sur neuf à l’extérieur pour entamer la campagne 2019, des problèmes de transport ont forcé l’équipe à arriver au Gillette Stadium seulement quatre heures avant le début du match.

Cette situation n’a pas servi d’excuse; au contraire, l’effectif montréalais a dominé l’adversaire en route vers une victoire décisive, une première dans le Massachusetts depuis 2015.

« Ça me fait plaisir, bien évidemment. C’est un crédit pour les gens qui travaillent autour de moi, a dit l’entraîneur-chef Rémi Garde. On est tous ensemble. On est contents d’avoir ces récompenses, mais ce sont les récompenses collectives qui nous intéressent. »

Topics: