TAIDER_CHI_3CLÈS

Trois moyens d’éteindre le Fire

Les Montréalais en réussite contre Chicago au Stade Saputo

L’Impact vit en quelque sorte le scénario contraire de la saison 2018. Avec huit matchs sur la route et un seul au Stade Saputo joués jusqu’ici, les Montréalais se battent pour la première place dans l’Association Est et ont déjà cumulé autant de points à l’étranger que durant toute la dernière campagne. La confiance règne au sein de l’effectif de Rémi Garde à l’approche d’un autre concurrent direct dans l’Est, le Chicago Fire, ce dimanche 28 avril à 12h30 (BILLETS – TVA Sports, 98,5, TSN 690) après une performance convaincante, lors de laquelle l’attaque, toujours privée de son magicien Nacho Piatti, a marqué trois buts.

L’identité montréalaise en 2019 est claire : le bloc est compact et difficile à percer au centre, les joueurs sont généreux dans leurs efforts, à commencer par l’attaquant Maxi Urruti, véritable première ligne de défense, et on se crée des chances tant grâce au pressing qu’aux phases de possession plus longues. Si le réalisme dans le dernier tiers était moins présent qu’à l’habitude, cet abcès a été crevé contre le New England Revolution. Maintenant, comment l’Impact peut-il maîtriser le Fire au Stade Saputo? Nous avons trois pistes de réponse ici.

1. Les duels aériens

La progression sur le terrain du Fire se fait beaucoup par les airs; les troupes de Veljko Paunovic ont d’ailleurs marqué trois buts grâce à des longs ballons jusqu’ici. Avec les cibles qu’offrent CJ Sapong et Nemanja Nikolic devant, cette approche est logique. Le marquage de ces joueurs et les duels dans les airs détermineront à quel niveau le Fire pourra être dangereux offensivement.

2. Le dynamisme

Le plus gros changement de mercredi par rapport aux matchs précédents pour l’Impact a été le dynamisme avec lequel les joueurs ont fait des courses et sont entrés dans les duels. L’une des choses que l’on contrôle sur un terrain, c’est son ardeur au travail, et cette énergie a bien servi les Montréalais au Gillette Stadium. Devant leurs propres supporters, on peut s’attendre à voir, une fois de plus, les joueurs tout laisser sur le terrain.

3. Le pressing

Chicago a déjà donné deux buts cette saison en raison d’erreurs directes de la défense. Le pressing montréalais, de son côté, cause plusieurs problèmes aux adversaires de l’Impact. Avec la rapidité du trident offensif, ne soyez pas surpris si les hôtes de dimanche récupèrent quelques ballons en situation dangereuse et causent des cafouillages dans le tiers défensif du Fire.

Maintenant, pour la première fois en 2019, l’Impact aura la chance de joueur deux matchs consécutifs à domicile, à commencer par la rencontre face au Chicago Fire, le dimanche 28 avril à 12h30 (BILLETS - TVA Sports, 98,5, TSN 690). D'excellents billets pour le match de dimanche demeurent disponibles, de même que les abonnements de saison et partiels au impactmontreal.com. L'Impact recommande de planifier vos déplacements adéquatement, d’emprunter les transports en commun et d’arriver tôt. Les portes du Stade Saputo s'ouvriront à 10h30 pour vous permettre de vous mettre dans l'ambiance et profiter des nombreuses activités dans les coursives. De 10h30 à 11h30, le classique deux pour un sur toutes les boissons sera en vigueur. Ne ratez pas aussi le nouveau rituel d'avant-match, lors duquel les supporters peuvent accueillir les joueurs dans les gradins Nord du Stade Saputo, 90 minutes avant le coup d'envoi. Les Montréalais accueilleront ensuite le New York City FC, le samedi 4 mai à 17h, pour un deuxième match en un mois contre les Citizens (BILLETS - TVA Sports, 98,5, TSN 690).

Topics: