BAYOHA_NE_2019

Envers et contre tous

Des problèmes de déplacement et de la rotation dans l’alignement motivent les troupes

L’Impact sait certainement comment bien rebondir, une évidence après neuf matchs de saison régulière en 2019. À chaque fois que l’Impact a subi une défaite cette saison, il a répondu en ajoutant des points au classement lors du match suivant et souvent, n’a rien donné à l’adversaire.

Ç’a été encore une fois le cas mercredi soir, au Massachusetts. Après une défaite de 3-0 à Philadelphie, samedi, l’Impact s’est déplacé en Nouvelle-Angleterre, transformant le Gillette Stadium en Stade Saputo, dominant l’adversaire dans toutes les catégories de statistiques en chemin vers une victoire de 3-0.

L’Impact a réussi son quatrième jeu blanc de la saison, mais il a aussi mis de côté ses problèmes offensifs en trouvant le fond du filet trois fois sur la route, dans un stade où il n’a pas eu beaucoup de succès lors des dernières années.

En ajoutant le fait que l’équipe est arrivée dans les environs du Gillette Stadium environ quatre heures avant la rencontre, cette victoire est encore plus impressionnante.

« On leur a posé des problèmes parce qu’on a été très agressifs sur le porteur du ballon, a dit l’entraîneur-chef Rémi Garde. On a eu notre discipline et notre rigueur habituelle en défense, mais on a mis plus d’intensité dans nos courses. La vitesse à l’attaque d’Orji [Okwonkwo], de Maxi [Urruti] et de Clément [Bayiha] leur ont fait mal. On avait un plan de jeu et ce soir, ça a fonctionné. Les joueurs peuvent être contents, mais pas trop longtemps, parce qu’il faut remettre ça dimanche. »

Changements dans l’alignement

Comme on le voit souvent lors des matchs en milieu de semaine et avec quelques joueurs non disponibles à cause de blessures, l’Impact a présenté un alignement modifié, l’entraîneur-chef Rémi Garde apportant cinq changements au 11 partant qui avait affronté l’Union samedi passé.

De manière semblable à l’effectif qu’on avait vu contre D.C. United il a deux semaines, les hommes de Rémi Garde ont été dominant du début à la fin. L’Impact avait réussi 10 tirs, dont 5 cadrés, après seulement 45 minutes, ne donnant absolument rien à l’adversaire. Heureusement pour les Montréalais, les chances ont été converties en buts en deuxième demie.

« On voulait bien rebondir après la défaite de la semaine passée, a dit le latéral Zachary Brault-Guillard. Ce soir, on a fait de très belles choses durant tout le match. On a essayé de créer notre jeu, on ne s’est pas précipités, on a relancé proprement et on s’est créé énormément d’occasions. Au fil du match, ça s’est concrétisé. C’est le plus important. »

Maintenant, pour la première fois en 2019, l’Impact aura la chance de joueur deux matchs consécutifs à domicile, à commencer par la rencontre face au Chicago Fire, le dimanche 28 avril à 12h30 (BILLETS - TVA Sports, 98,5, TSN 690). D'excellents billets pour le match de dimanche demeurent disponibles, de même que les abonnements de saison et partiels au impactmontreal.com. L'Impact recommande de planifier vos déplacements adéquatement, d’emprunter les transports en commun et d’arriver tôt. Les portes du Stade Saputo s'ouvriront à 10h30 pour vous permettre de vous mettre dans l'ambiance et profiter des nombreuses activités dans les coursives. De 10h30 à 11h30, le classique deux pour un sur toutes les boissons sera en vigueur. Ne ratez pas aussi le nouveau rituel d'avant-match, lors duquel les supporters peuvent accueillir les joueurs dans les gradins Nord du Stade Saputo, 90 minutes avant le coup d'envoi. Les Montréalais accueilleront ensuite le New York City FC, le samedi 4 mai à 17h, pour un deuxième match en un mois contre les Citizens (BILLETS - TVA Sports, 98,5, TSN 690).

 

Topics: