SEJ_GARDE_GM

Apprenez à connaitre notre choix au SuperDraft Amar Sejdic

Le milieu de terrain américain sélectionné par l’Impact en deuxième ronde, 34e au total

Cette année, l’Impact a utilisé son choix de deuxième ronde pour ramener un joueur du SuperDraft de la MLS. Avec le 34e choix au total, Rémi Garde et son personnel ont décidé de sélectionner le jeune milieu de terrain américain Amar Sejdic.

Né à Berlin, Sejdic est arrivé aux États-Unis à l’âge de quatre ans avec ses parents, originaire de Bosnie-Herzégovine. Justement, il a souvent entendu dire que son style de jeu ressemble celui de l’international bosnien Miralem Pjanic, un joueur que Garde connaît bien, puisqu’il est passé par l’Olympique Lyonnais.

« Il a peut-être vu un peu de son style dans le mien, a dit Sejdic. Je pense que je suis un joueur intelligent. Je joue avec ma tête et mes pieds sont simplement des outils. Je lis bien le jeu. Le ballon est mon meilleur ami et j’aime le garder à mes pieds. Je contrôle bien la balle, je la distribue bien et j’aime mettre mes coéquipiers dans les meilleures dispositions pour marquer. »

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Can’t wait to get to work and represent the crest. Thank you, Montreal. #Superdraft

A post shared by Amar Sejdic (@amarsejdic) on

Sejdic a terminé sa dernière année à l’Université du Maryland, où il a été nommé capitaine à sa dernière saison. Il a mené son équipe en finale du tournoi NCAA contre l’Université d’Akron, marquant l’unique but du match pour remporter le championnat national, le quatrième de l’histoire de l’université. Il a aussi été nommé meilleur joueur offensif du tournoi.

« On est entrés dans l’histoire en 2018 en gagnant le championnat national. C’est quelque chose dont tu te souviens pour le reste de ta vie. C’était un plaisir de jouer avec ces gars-là, mais maintenant, on sera des ennemis sur le terrain. Ils seront toujours mes amis à l’extérieur de celui-ci. »

Un milieu de terrain mûr

Rémi Garde et son personnel ont pu rencontrer Sejdic lors des séances d’évaluation, la semaine passée à Orlando. Pour Garde, c’est non seulement son jeu sur le terrain qui l’a impressionné, mais son comportement en général hors du terrain.

« J’ai senti dans l’entretien qu’on a tenu un garçon assez mature, a dit Garde. C’est peut-être aussi dû à sa culture allemande et bosniaque. C’est un joueur qui prend très vite les informations autour de lui et qui est capable de prendre des décisions très rapidement. Maintenant, c’est surtout entre ses mains et entre ses pieds que ça va se jouer. »

Sejdic aura cette chance lors du camp d’entraînement, qui commencera le 21 janvier à Bradenton, en Floride. Vous pouvez trouver plus d’informations sur le camp en cliquant ici. Plus tôt aujourd’hui, l’Impact a décidé de passer son tour à la troisième ronde du SuperDraft.

Topics: