CF_George_25nov

Culture Foot : les meilleurs matchs retour

Revenir de l’arrière au deuxième match d’une série aller-retour n’est jamais facile, surtout quand on prend en considération la valeur des buts à l’étranger. Les équipes qui gagnent de façon convaincante lors du premier match décident souvent d’utiliser cet avantage dans le match suivant, en encaissant le moins de buts possible.

Si vous suivez les séries éliminatoires 2018 de la Coupe MLS, vous savez déjà que les New York Red Bulls sont dans le trouble après le match aller et qu’il sera difficile de se sortir de ce déficit de trois buts après leur visite au Mercedes-Benz Stadium face à Atlanta United. Bon, ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini, mais ça devrait être assez pour éliminer les hommes de Chris Armas; le gardien Luis Robles a d’ailleurs affirmé que la tâche était « presque impossible », même si impossible n’est pas français.

Voici cinq équipes qui ont réussi cet exploit de revenir d’un déficit important lors du deuxième match d’une série aller-retour.

5. Kansas City Wizards v San Jose Earthquakes – 2004 - Demi-finale d’Association Ouest

Après avoir réussi l'un des retours les plus légendaires de l’histoire l’année précédente, c’était maintenant au tour de San Jose de se faire jouer le même tour. Après une victoire de 2-0 au premier match, grâce à des buts de Dwayne De Rosario et Craig Waibel, San Jose se voyait déjà en finale d’Association pour une deuxième année de suite. Mais les choses se sont passées différemment…

Khari Stephenson a ouvert la marque et l’ancien capitaine de l’Impact, Davy Arnaud, a ajouté un deuxième but pour égaliser. À quelques secondes de la demi-heure supplémentaire, Jack Jewsbury a mis Kansas City devant après avoir amorti une passe précise du milieu du terrain. Et San Jose n’était plus dans la course.

La victoire de 3-2 au total des buts marque seulement la deuxième fois qu’une équipe MLS revenait d’un déficit de deux buts au deuxième match. La première fois était l’année précédente (voir le point 2).

4. New England Revolution v New York MetroStars – 2005 – Finale de l’Association Est

Les MetroStars, les ancêtres des New York Red Bulls, ont eu plus de difficulté que prévu lorsqu’ils ont affronté le New England Revolution en finale d’Association en 2005. Après avoir surpris les Revs avec une victoire de 1-0 lors du premier match, les MetroStars ont pris une avance de deux buts à la 68e minute, quelques secondes après que Clint Dempsey a frappé la barre horizontale de l’autre côté du terrain. Avec la marque à 2-0 avec moins d’une demi-heure à jouer, ça semblait être la fin pour la Nouvelle Angleterre.

Mais dans un moment comme celui-ci, l’expérience de l’entraîneur-chef adverse a fait la différence. Steve Nicol a fait appel à l’Uruguayen Daniel Hernandez, qui s'est imposé en marquant le premier but à la 68e minute d’un tir puissant. Quelques minutes plus tard, Pat Noona a sauté plus haut que Michael Bradley sur un corner pour porter le total des buts à 2-2. Puis, à la 83e minute, un autre substitut, Khano Smith, a donné l’avance à New England pour les propulser en finale de la Coupe MLS, où ils ont perdu contre le LA Galaxy.

3. AS Monaco FC v Real Madrid C.F. – 2004 – Quart de finale de la Ligue des Champions

Le Real Madrid est depuis longtemps une des plus puissantes équipes au monde et c’était le cas en 2004, avec des joueurs comme Iker Casilas, Zinedine Zidane, Luis Figo, Roberto Carlos, et le capitaine Raul. Deux années auparavant, Los Galacticos avait gagné le trophée européen et s’était rendu en demi-finale en 2003.

Lorsque le Real a remporté le premier match 4-2, le travail semblait déjà fait pour le géant espagnol, surtout lorsque Raul a ajouté un autre but au début du deuxième match pour porter la marque à 5-2.

C’est Ludovic Giully qui a marqué le premier but pour le Monaco juste avant la mi-temps. Ensuite, Fernando Morientes a ajouté à la marque en revenant du vestiaire, et c’était soudainement 5-4 au total des buts. Le Real était à un but de perdre la série. Giully a ensuite marqué le but qui élimina le Real Madrid pour pousser Monaco en demi-finale.

Les Monégasques accèderont à la finale de la Ligue des Champions contre le FC Porto, où ils s’inclineront face à un entraineur du nom de Jose Mourinho. 

2. San Jose v LA Galaxy – 2003 – Finale de l’Association Ouest

Si on parle des meilleurs retours lors des deuxièmes matchs en MLS, c’est celui-ci. Après avoir subi une défaite de 2-0 au premier match, San Jose savait qu’il leur fallait une performance excellente au match retour pour accéder à la finale.

Malheureusement, le Galaxy a ajouté deux buts de plus pour se donner une avance de 4-0 sur les deux matchs. Les joueurs de Los Angeles célébraient déjà.

C’est à ce moment que les Quakes se sont présentés; mieux vaut tard que jamais. Avec 70 minutes à jouer, Jeff Agoos a marqué sur un coup franc suivi d’un jeune Landon Donovan juste avant la mi-temps. Cinq minutes après le début de la deuxième demie, Jamil Walker a marqué pour porter la marque a 4-3 au total des buts.

Chris Roder a ensuite égalisé de la tête à la 90e minute et Rodrigo Faria a marqué le but tant attendu en temps supplémentaire, sur une brillante passe de Landon Donovan.

1. FC Barcelona v Paris Saint-Germain F.C. – 2017 – Huitième de finale Ligue des Champions

Il y a presque deux ans, le monde du foot était sous le choc quand le Paris Saint-Germain a accueilli le FC Barcelona au Parc des Princes pour le match aller du huitième de finale, remportant ce match de façon convaincante 4-0. L’équipe française croyait en ses chances de remporter la série, puisque aucune équipe dans l’histoire de la Ligue des champions n’avait réussi à revenir d’un déficit de quatre buts.

Barcelone a bien commencé le deuxième match en marquant trois buts après 50 minutes. C’était impressionnant, mais Edinson Cavani a refroidi les esprits à la 62e minute, lorsqu’il a marqué le but crucial à l’étranger pour le PSG. Barcelone avait besoin de trois buts pour avancer.

La situation est restée la même jusqu’à la 88e minute, quand le coup franc de Neymar a battu le gardien parisien. Deux minutes plus tard, Luis Suarez est tombé dans la surface de façon douteuse et Neymar a marqué sur penalty. Avec seulement quelques secondes au match, le Camp Nou s’est levé d'une traite lorsqu’un ballon flottant de Neymar a trouvé le pied de Sergi Roberto, étiré à son maximum, dans la surface. Il a battu le gardien et Barcelone a pris l’avance 6-5 pour passer à la prochaine ronde. 

Topics: