Stade_Jour_Nov

Les montants des investissements au Stade Saputo et au Centre Nutrilait

La famille Saputo a couvert plus de 70% des coûts

Après avoir rencontré les médias vendredi dernier, à l’occasion d’une table-ronde pour aborder les finances du club, le président de l’Impact Joey Saputo tient une fois de plus à faire preuve de transparence à l’égard des chiffres qui ont été relayés au cours des derniers jours, particulièrement à propos de la provenance des investissements sur les infrastructures utilisées principalement par le Bleu-blanc-noir, soit le Stade Saputo et le Centre Nutrilait. Il est à noter que plus de 70% des coûts de construction des deux sites, qui s’élèvent à 82 millions de dollars, ont été défrayés par la famille Saputo.

Trois phases de développement au Stade Saputo

L’enceinte de l’Impact à l’ombre de la Tour de Montréal, construite sur un terrain appartenant au Parc olympique qui ne rapportait aucune taxe municipale avant 2008, a été développée en trois temps. La première phase, la construction du stade d’une capacité de 13 000 sièges a coûté 17,5 millions de dollars; l’agrandissement réalisé en 2012, pour l’arrivée du club en MLS, s’est élevé à 38,6 millions de dollars; enfin, des améliorations additionnelles ponctuelles de 2012 à 2018, notamment les mises à jour de 3 millions l’an dernier, représentent un total de 8,5 millions de dollars. Sur une facture de 64,6 millions de dollars, le gouvernement du Québec a contribué à la hauteur de 23 millions et les 41,6 millions de dollars restants ont été payés par la famille Saputo, ce qui représente 64% des coûts de construction du Stade Saputo.

Le Centre Nutrilait, au bénéfice de l’Impact et de la communauté montréalaise

Le centre d’entraînement de l’Impact, inauguré en 2016, a été payé par la famille Saputo et représente un pôle important pour l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. L’ancienne Caserne Letourneux a été transformée au coût de 17,4 millions de dollars. La Ville de Montréal a offert une contribution de 350 000$ pour la réfection de la tour de l’édifice patrimonial.

Rappelons que le Centre Nutrilait sert aussi à la communauté du quartier, les deux terrains synthétiques étant disponibles pour les clubs de soccer locaux en soirée. Par ailleurs, plus de 50% des taxes municipales reliées au Centre Nutrilait découlent d’installations appartenant à l’arrondissement.

Un organisme à but non-lucratif taxé à hauteur de 11 millions

Depuis 2008, le Stade Saputo, un organisme à but non-lucratif, a rapporté à la Ville de Montréal 11 millions de dollars en taxes municipales sur un terrain qui est propriété du Parc olympique, qui ne rapportait aucune taxe à la Ville de Montréal et sur des dons de 59 millions de dollars. Depuis 2008, l’Impact plaide auprès des instances municipales pour obtenir une mise à niveau des taxes en fonction de la méthode des revenus de l’entreprise plutôt qu’uniquement en fonction de l’évaluation foncière, ce qui a mené à un ajustement à la baisse en 2015 de 364 000$ sur une facture annuelle de 1,6 million. Cependant, le Centre Nutrilait a vu ses taxes augmenter au fil des années : en 2016, le montant était de 562 108$, il a augmenté en 2017 à 699 041$, avant d’atteindre 719 761$ cette année. Au total, l’Impact paie 2 millions de dollars chaque année en taxes à la Ville de Montréal pour le Stade Saputo et le Centre Nutrilait.

La valeur du club selon Forbes, un mirage

Chaque année, Forbes publie une évaluation de la valeur de nombreux clubs sportifs partout dans le monde, incluant tous les clubs de la MLS. Ces chiffres ne peuvent être pris au pied de la lettre, puisqu’ils ne sont basés sur aucune donnée officielle fournie ni par les clubs, ni par la MLS.

Topics: