Benjamin Collins

L'Impact U17 dans un match de rivalité contre le Toronto FC ce samedi

L’Impact U17 a entamé son parcours qualificatif vers la Generation adidas Cup le week-end dernier. Malheureusement, ses deux premiers matchs ont résulté en des défaites de 2-1, la première contre le FC Dallas et la deuxième contre le Sporting Kansas City.

Si l’Impact est resté dans le coup tout au long des deux matchs, l’équipe de Nicolas Gagnon aura l’occasion de remporter un premier match ce samedi à 10h avec la visite du Toronto FC U17 au Centre Nutrilait pour le troisième match sur six de la phase de qualification.

« Les deux premiers matchs étaient difficiles, a dit le gardien de l’Impact U17 Benjamin Collins. Nous avions une bonne équipe en face avec Dallas. Contre Kansas, nous avons fait un match plus intéressant et nous étions déçus de perdre des points. Nous avons regardé la vidéo du match et avons remarqué certaines choses. Nous devons être tous sur la même longueur d’onde et connectés ensemble. »

Toronto a déjà remporté deux matchs et a subi la défaite une fois, également 2-1 contre le FC Dallas.

En Development Academy, le Toronto FC évolue dans une division différente de l’Impact ; les équipes de jeunes ont donc rarement l’occasion de se confronter.

« C'est un gros match contre Toronto ce week-end. Comme pour les pros, c’est une grosse rivalité. Ce sera un match difficile. Toronto a une des meilleures académies de la MLS, comme nous. Ce sera un match de haut niveau. »

L’année dernière, l’Impact U17 s’était qualifié automatiquement pour la Premier Division (équivalent à la deuxième division de la compétition) à la Generation adidas Cup, n’ayant pas pris part aux qualifications.

Après avoir terminé au sommet de son groupe, l’équipe avait terminé au troisième rang de la compétition, s’imposant 3-2 face au club mexicain de CF Monterrey lors du dernier match.

Cette année, l’Impact a l’occasion de se qualifier pour la Champions Division s’il termine parmi les deux premiers de son groupe ou parmi deux des meilleures équipes de troisième place parmi les trois groupes.

« L’année dernière, c’était une bonne expérience avec toute l’équipe. J’ai eu l’opportunité de voir les choses et d’apprendre. C’était aussi magnifique de jouer dans un gros stade pour la troisième place. Nous avons gagné contre des grosses équipes. Cette année, c’est un peu différent parce que je joue un peu plus. »

Incluant le match de ce samedi, il reste à l’Impact quatre matchs pour remonter au classement.

L’an dernier à la GA Cup et même cette année en Development Academy, l’Impact U17 a démontré pouvoir faire face à l’adversité. Ce sera nécessaire encore cette année pour les prochains matchs.

Après le Toronto FC, l’Impact affrontera le Columbus Crew SC, le Chicago Fire et le Houston Dynamo au mois de février, à Houston, au Texas.

« Le match qui s’en vient est le premier des quatre derniers. On doit aller chercher des points dans tous nos prochains matchs pour avoir notre place dans la première division. »

Le tournoi de la Generation adidas Cup, autant dans la Champions Division que dans la Premier Division, sera disputé au mois d’avril 2019.

Topics: