BJ RBNY FR

Le match contre les New York Red Bulls en couleurs

L’équipe au sommet du classement de la MLS visite le Stade Saputo

Autre défi pour les Montréalais, samedi soir au Stade Saputo (BILLETS – TVA Sports, 98,5fm, TSN Radio 690). Après le déplacement chez le rival, qui ne s’est pas passé comme on le voulait chez le Bleu-blanc-noir, ce sont les Red Bulls qui sont sur le chemin de l’Impact. Les hommes de Chris Armas se battent en ce moment avec Atlanta United pour le Supporters’ Shield, le titre de la saison régulière MLS, tandis que Rémi Garde et ses troupes sont dans une lutte à finir pour une place en séries.

Lors des trois derniers matchs entre les deux équipes en sol québécois, BWP et sa bande n’ont pas marqué un seul but, une série de 308 minutes sans réussite à Montréal qui remonte à 2015. Malgré cela, la visite annuelle des New Yorkais est tout sauf simple, eux qui offrent toujours du jeu téméraire, énergique, axé vers l’attaque. Voici les trois éléments à surveiller lors de ce match important pour les Montréalais.

  1. Retrouver la rigueur défensive

Pour se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe MLS, l’Impact devra retrouver cette identité qui lui a permis de gagner six matchs sur huit, en juin et juillet. La clé était certainement l’implication et l’intensité défensives du collectif sur 90 minutes, ce qui a manqué au Bleu-blanc-noir lors des récents matchs. Les Montréalais devront présenter une performance complète et constante sans le ballon pour vaincre les Red Bulls.

  1. Gérer le pressing

On le sait, quand New York perd possession du ballon, on donne tout pour tenter de le récupérer le plus rapidement possible dans le tiers adverse, sinon dans la moitié de terrain offensive. À ce sujet, la fenêtre d’opportunité d’une équipe qui presse est d’environ trois secondes; par la suite, l’équipe en possession est normalement capable d’éviter les revirements. C’est donc immédiatement lorsque l’Impact récupérera le ballon qu’il devra être au meilleur de sa forme, premièrement pour conserver l’objet, mais aussi pour bénéficier des espaces laissés libres plus haut sur le terrain par les milieux des Red Bulls et ainsi déclencher la contre-attaque.

  1. Opportunisme offensif

Les regrets du Bleu-blanc-noir à Toronto dépassent la première demi-heure qui a vu les Reds marquer trois buts. Les opportunités de marquer ont déboulé avant la mi-temps et au bout du compte, ce manque de réalisme devant la cage adverse aura empêché les Montréalais de revenir dans la rencontre. Maintenant, il faudra faire preuve d’un peu plus de justesse, tant dans le timing des courses que dans la précision des tirs, pour mettre les Red Bulls dans l’eau chaude.

 

Topics: