ALEJ_SILVA_GM

Alejandro Silva, en hausse

Le milieu de terrain uruguayen accumule les passes décisives

Quand il a signé avec l’Impact, peu de supporters montréalais pouvaient parler d’Alejandro Silva en connaissance de cause. Le milieu de terrain de 28 ans a rejoint le Bleu-blanc-noir en provenance du club argentin CA Lanús, où il a passé la majorité des cinq dernières années, avec quelques prêts au passage.

Son adaptation en MLS a pris quelques semaines. L’équipe traversait une période difficile et le groupe était toujours en voie de se connaitre. Silva a joué à plusieurs positions, incluant un rôle dans l’axe, et bien que son talent crevait les yeux, l’équipe et lui-même continuaient d’éprouver des difficultés.

Quelques mois plus tard, l’Impact est maintenant sixième dans l’Association Est et en position de se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe MLS. De son côté, Silva semble s’être construit un beau petit bureau sur le flanc droit.

« Le facteur le plus important était ma position, a dit Silva. Je me sens très confortable où je joue en ce moment. Maintenant, l’équipe gagne et joue bien aussi. Gagner, ça aide toujours, et tout le monde joue mieux quand on enchaîne les victoires. »

L’international uruguayen est maintenant à égalité au premier rang de l’équipe pour les passes décisives avec Nacho Piatti. Défensivement, il apporte aussi une contribution intéressante, récupérant des ballons au besoin avant de relancer l’attaque montréalaise.

« J’ai tout simplement travaillé fort à l’entraînement, a ajouté Silva. Maintenant, j’ai aussi joué plusieurs matchs. L’entraîneur a eu confiance en moi et m’a fait jouer. Cela a vraiment aidé mon adaptation. »

Chimie avec Nacho

Un déclic s’est produit pour Silva lorsqu’il a marqué son premier but avec les Montréalais. Avec une avance de 1-0 à la maison contre le Sporting Kansas City, l’Impact s’est mérité un penalty tard en deuxième demie. Alejandro Silva s’est présenté devant le gardien adverse et l’a envoyé du mauvais côté pour doubler l’avance des hôtes.


« Ça se peut très bien que c’est ce qui a été mon point tournant, dit Silva. Marquer un but, ça aide beaucoup avec la confiance. Quand l’arbitre avait pointé pour un penalty, je suis allé demander à Nacho si je pouvais le prendre. Ça aide tout le temps marquer ton premier but avec une nouvelle équipe. »

Depuis, outre la progression marquée de l’Uruguayen, Silva et Piatti se sont découvert une belle chimie. Les deux Sud-Américains sont présentement les principaux créateurs de l’attaque du Bleu-blanc-noir, combinant pour 17 buts et passes décisives à leurs 10 derniers matchs MLS.

« C’est sûr que nos adversaires tentent toujours de marquer Nacho, a-t-il ajouté. C’est notre étoile. Mais je pense que dernièrement et dans le futur, je peux causer des problèmes de l’autre côté et ça ouvre des espaces pour Nacho à la fin, et ça, c’est dangereux. »

Les deux devront être à leur meilleur ce samedi, à 19h30, alors que le Bleu-blanc-noir accueillera le Chicago Fire (BILLETS – TVA Sports, 98,5fm). Bastian Schweinsteiger et ses coéquipiers sont seulement sept points derrière l’Impact au classement.

Topics: