POSTGAME_DC

L’Impact ajoute un autre point

L’équipe en bonne position avec 10 matchs à jouer

Les supporteurs montréalais ont assisté à tout un spectacle, samedi soir au Stade Saputo : d’un côté, Wayne Rooney et le D.C. United essayaient de se sortir du bas du classement de l’Est; de l’autre, l’Impact cherchait à maintenir sa position favorable dans la course aux séries. Ce match nul de 1-1 a été un scénario acceptable pour les deux équipes, malgré un nombre d’opportunités de marquer élevé pour les deux équipes. Au total, six poteaux ont été touchés et Evan Bush a été nommé sur l’Équipe de la semaine MLS pour son travail devant le but montréalais.

L’Impact a bien commencé quand Matteo Mancosu a trouvé le fond du filet à la cinquième minute. L’attaquant italien est en meilleure forme ces temps-ci, ayant marqué deux buts à ses trois derniers matchs.

« Deux buts en trois matchs c’est bon pour un attaquant, mais l’important c’est la victoire, a dit Mancosu. Je préfère ne pas marquer, mais que mon équipe gagne. Si mon but contribue à ce qu’on fasse les séries, je serai content d’avoir marqué. »


Le D.C. a pris l’ascendant après qu’Alejandro Silva a passé bien près de doubler l’avance du Bleu-blanc-noir, mais en vain.

« D.C. est clairement une bonne équipe, a ajouté le milieu de terrain Ken Krolicki. Ils ne méritent pas d’être au bas du classement. De notre côté, je ne pense pas qu’on a approché ce match différemment que d’autres matchs. Mentalement, on était prêts, mais après avoir marqué ce premier but on a reculé et on les a trop laissés jouer, et ça, c’était un problème. »

Toujours bien à domicile

L’Impact est toujours dominant à la maison par les temps qui courent, ayant remporté quatre de ses six derniers matchs toutes compétitions confondues, et concédant seulement quatre buts dans cette période. Malgré le point obtenu samedi, la performance de l’équipe était en-dessous des standards établis par l’équipe au Stade Saputo au cours des dernières semaines pour l’entraîneur-chef Rémi Garde.

« On n’a pas été assez altruistes, a dit Garde. On a été trop égoïstes quelques fois et on n’a pas respecté le match. Quand tu ne respectes pas le match, tu es puni, et c’était l’histoire de ce match-ci. On a mis un grand effort, mais on n’a pas été assez intelligents dans le jeu. »

Le Bleu-blanc-noir rentre maintenant dans la dernière partie de sa saison avec seulement 10 matchs à jouer, cinq à l’extérieur et cinq à domicile. Si l’Impact demeure excellent à la maison, il va falloir prendre des points sur la route si l’équipe espère toujours jouer des matchs importants en novembre.

« Mentalement il va falloir être fort, costaud, et tout donner sur le terrain, a dit le milieu de terrain Saphir Taïder. Il ne faut pas finir cette saison avec des regrets. On a les moyens de faire de belles choses. Ce n’est pas facile, mais si on veut le faire, il faut que tout le monde soit à 100% physiquement et mentalement.

 

Topics: