Article_GM_21mai1993

Le onze partant du 21 mai…1993

Il y a quelques étapes importantes dans la vie d'une organisation qui valent la peine d'être célébrées. Pour l'Impact de Montréal, le 25e anniversaire de l'existence du club en fait partie.

Le match de ce lundi face au LA Galaxy sera disputé exactement 25 ans depuis après que l'Impact de Montréal a disputé son premier match à domicile, au Complexe sportif Claude-Robillard, devant 5 380 spectateurs. Le Bleu-blanc-noir – même si on ne l'appelait pas comme ça à l'époque – s’est imposé 4-2 contre les Tampa Bay Rowdies.

Jetons un coup d'œil à quelques joueurs qui ont foulé le terrain à l’époque et où ils se trouvent aujourd'hui, presque 25 ans après ce premier match à domicile.

Patrick Diotte # 17
Défenseur
8 saisons, 204 matchs jouées 
1 but, 5 passes décisives

Patrick Diotte restera dans la mémoire de la famille du Bleu-blanc-noir comme l'un des premiers Québécois à jouer pour l'Impact de Montréal. Il est né sur la Rive-Sud de Montréal, à Longueuil, et a commencé sa carrière avec les Pionniers d'Ottawa dans la Ligue canadienne de soccer.

Diotte a connu une carrière de 15 ans dans le monde du sport, de 1987 à 2001, sa dernière année avec l'Impact de Montréal. Ce que certains d'entre vous ne connaissaient peut-être pas à propos de Diotte, c'est qu'il est resté à l'école pendant sa carrière. Il a obtenu un baccalauréat en mathématiques avec une spécialisation en actuariat en 1991 de l'Université de Montréal et un autre baccalauréat en affaires administratives avec une spécialisation en comptabilité.

En plus d’avoir complété quelques autres cours après sa retraite avec le Bleu-blanc-noir, il travaille maintenant comme conseiller en gestion privée.

Dino Lopez #5
Défenseur
1 saison, 6 matchs jouées 
1 but

Le passage de Dino Lopez à Montréal a été court, mais son inclusion dans le tout premier XI de l’Impact de Montréal signifie que son nom sera gravé pour toujours dans l'histoire du club. 

Lopez a joué toute sa carrière en Amérique du Nord et l'a terminée en 1998 avec les Olympiens de Toronto dans la toute nouvelle Ligue professionnelle de soccer du Canada. 

Depuis, Lopez a obtenu un baccalauréat en économie de l'Université York. Il s'est joint au Oakville Soccer Club en 2002 et a occupé divers postes, dont celui de directeur du développement, entraîneur-chef et directeur technique. Lopez a ensuite rejoint le Toronto FC, où il a agi à titre d'entraîneur-adjoint de la TFC Academy, avant de devenir directeur des affaires et des partenariats pour TFC Juniors. 

Lopez a également obtenu sa licence USSF National A au fil des ans. 

Ne t'inquiète pas Dino, nous nous souviendrons toujours de toi, même si tu travailles maintenant pour l'ennemi.

Patrice Ferri #3
Défenseur
2 saisons, 41 matchs jouées 
2 buts, 10 passes décisives

Patrice Ferri est entré dans la famille de l’Impact en 1993, en provenance du club de Ligue 1 de l'Olympique Lyonnais – tiens tiens. Ferri a passé une année avec Lyon, en 1992-93, qui était d’ailleurs la dernière année de Rémi Garde à titre de joueur avec l’OL.

Il a fait partie d'équipes en France comme l'AS Cannes, le RC Strasbourg et l'AS Saint-Étienne, où il a commencé sa carrière en 1981 en signant un contrat d'apprentissage à l'âge de 17 ans. 

Après avoir quitté l'Impact de Montréal, il est retourné en France et a rejoint le club amateur de l'AS Poissy en tant que joueur-entraîneur. Il a officiellement accroché ses crampons en 1997 et a pris le contrôle total des fonctions d'entraîneur-chef jusqu'en 2004. En 2005, il s’est joint au monde des médias. 

Il a travaillé avec Canal+ et Infosport avant de rejoindre le géant des médias de football beIN Sports, où il fournit des commentaires pour une variété de rencontres européennes.

Otmane Ibrir #18
Milieu de terrain
2 saisons, 11 parties jouées 

Ibrir avait d'abord rejoint le Montréal Supra en 1991 en provenance de la première division algérienne, rejoignant finalement l'Impact de Montréal en 1993 et se retrouvant dans le XI de départ pour son match inaugural à domicile. 

Après son passage chez l'Impact, Ibrir est devenu entraîneur, menant l'équipe canadienne à la victoire aux Jeux de la Francophonie de 1997 à Madagascar. Puis, en 1998, il a assumé les fonctions d'entraîneur pour l'équipe masculine canadienne des moins de 17 ans.

En 2001, la Fédération de soccer du Québec et l'Association canadienne de soccer ont annoncé qu'Otmane Ibrir avait été embauché comme nouveau directeur technique de la Fédération et entraîneur-chef du Centre national de haute performance (CNHC).

Puis, en 2007, la carrière d'Ibrir l'a mené de l'autre côté de l'Atlantique et de retour en Algérie, où il a travaillé avec la Fédération algérienne de football pour mettre en place la toute première académie de football du pays. Sous la direction d'Ibrir, l'équipe U-17 s'est qualifiée pour la Coupe du monde pour la première fois de son histoire. 

Après un petit passage avec Paradou AC, un club basé à Alger, Ibrir était de retour au Québec en 2010, au même poste qu'il avait quitté en 2007, en tant que directeur technique de la Fédération. Aujourd'hui, Ibrir est le directeur technique régional de l'association régionale de soccer Richelieu-Yamaska.

Pierre-Richard Thomas #17
Milieu de terrain
1 saison, 9 parties jouées 

C'est avec une grande tristesse que l'Impact de Montréal a dit au revoir à Pierre-Richard Thomas il y a moins d'un mois. L'ancien joueur de l'Impact vivait encore à Montréal et dirigeait l'école de soccer Prestige sur Côte-des-Neiges. 

Outre ses exploits sur le terrain, les gens se souviendront particulièrement de Thomas pour l'entraîneur qu'il est devenu, travaillant avec les joueurs individuellement ou en groupe pour améliorer des aspects spécifiques de leur jeu, avec humilité et dévouement.

Ta famille de l'Impact de Montréal se souviendra toujours de toi, Pierre-Richard.

Nick Dasovic #7
Milieu de terrain
2 saisons, 40 parties jouées 
4 buts, 6 passes décisives

Dasovic s'est certainement gardé occupé depuis son passage avec l'Impact. Après deux saisons avec le Bleu-blanc-noir, Dasovic a continué à jouer avec des équipes en France, en Suède et en Écosse. Finalement, l'international canadien a fini avec les Whitecaps de Vancouver de 2002 à 2005, où il a commencé sa carrière d'entraîneur en tant qu'entraîneur-joueur.

Il est allé ensuite occuper un poste d'assistant pour les U-20 du Canada, de 2005 à 2007. Il a aidé à former de jeunes joueurs en tant qu'entraîneur-chef de l'académie du Toronto FC, tout en servant d'adjoint pour l'équipe senior de 2008 à 2010. Il a également passé une partie de l'année 2008 en tant qu'assistant de l'équipe nationale du Canada, tout en pilotant les U-23 du Canada dans le cadre des qualifications olympiques 2008 de la CONCACAF. Dasovic a mené le Canada aux demi-finales du processus de qualification.

Le 14 septembre 2010, Dasovic a été nommé entraîneur-chef par intérim du Toronto FC. Il a terminé la campagne avec une fiche de 3-4-3, avant de devenir entraîneur-chef des U-20 du Canada en 2011.

Dasovic a ensuite fondé l’école d’entraînement Dasovic-Neil, en compagnie de l'ancienne joueuse de soccer canadienne Andrea Neil, où ils offrent des occasions de mentorat aux entraîneurs pour améliorer et approfondir leurs connaissances.

Marco Rizi #6,14
Milieu de terrain
3 saisons, 44 parties jouées 
3 buts, 6 passes décisives

Rizi a continué à jouer en Amérique du Nord jusqu'en 2002, date à laquelle il a officiellement annoncé sa retraite. Depuis lors, l'ancien milieu de terrain a occupé divers rôles, entraînant l'équipe de soccer des garçons Fairview pendant un certain temps. 

Il a finalement déménagé en Ohio, rejoignant l'Ohio Premier Soccer Club pendant quelques années, menant l'équipe U13 à un championnat régional en 2007, et l'équipe U18 à un championnat d'État en 2008. Il était aussi un ancien entraîneur pour CSA Impact United, un club de Cleveland. 

Aujourd'hui, Rizi vit toujours en Ohio avec sa femme, à Rocky River, où il possède une entreprise de rénovation domiciliaire appelée ALPHA Builders LLC. Rizi était en fait celui qui a recommandé le gardien Evan Bush, également de l'Ohio. Pas une mauvaise recommandation, étant donné qu'il est toujours avec le club aujourd'hui.

Nick De Santis #4
Milieu de terrain
10 saisons, 234 parties jouées 
21 buts, 31 passes décisives

Parmi tous ceux qui ont participé au premier XI partant de Montréal, aucun n'a eu autant d'impact sur le club que Nick De Santis. Après une saison à titre de joueur et d’entraîneur-adjoint sous l'entraîneur-chef Bob Lilley en 2003, De Santis a assumé les fonctions d'entraîneur en 2004, et commence la saison avec une série de 12 matchs sans défaite. Il a mené l'équipe jusqu'à la finale de la A-League, où l'Impact a battu les Seattle Sounders 2-0. De Santis a terminé au deuxième rang pour le prix de l'entraîneur de l'année. 

Pas trop mal pour une première année à titre d’entraîneur. Finalement, De Santis a démissionné pour être remplacé par Johm Limniatis en 2008. Il sera nommé directeur technique du club, puis directeur sportif en 2011, en préparation de l'ascension du club en MLS. Aujourd'hui, De Santis est vice-président, relations internationales et développement technique, après avoir été nommé directeur du développement des affaires internationales le 4 septembre 2014. 

Il a la distinction unique d’avoir remporté le championnat des séries éliminatoires avec l'Impact dans les trois rôles qu'il a occupés avec le club jusqu'ici, triomphant en tant que joueur en 1994, en tant qu'entraîneur-chef en 2004 et en tant que directeur technique en 2009.

Cameron Walker #14
Attaquant
1 saison, 10 matchs joués
2 buts

Cameron Walker a joué pour le club seulement pendant une saison. Il a mis fin à sa carrière en 1995 après une saison dans la Canadian Soccer League avec les St. Catharine’s Wolves. Depuis, Walker est resté à Montréal et a travaillé dans les rénovations, avant de déménager à Oakville pour ouvrir sa propre compagnie de peinture.

Son fils est présentement dans l’académie du Toronto FC, sous la direction d’un ancien de l’Impact aussi sur cette liste, Dino Lopez.

Pat Harrington #1
Gardien
2 saisons, 47 matchs joués
15 blanchissages, 178 arrêts

Pat Harrington a l’honneur d’être le premier gardien partant de l’histoire de l’Impact. Il évoluait avec le Supra de Montréal pour quelque temps, après un passage en Angleterre avec le Charlton Athletic FC.

Harrington a continué d’évoluer en Amérique du Nord après deux saisons avec le Bleu-blanc-noir, jusqu’à sa retraite en 2000. Aujourd’hui, il habite en Californie avec son épouse Sue, et ses deux fils, Quinn et Mackenzie. Il est parti de Montréal en 1999 pour rejoindre les Sacramento Knights, et s’est consacré au monde de la technologie après sa retraite. Il a depuis commencé plusieurs compagnies.

Topics: