Communique_NYC_Presaison
© Douglas DeFelice-USA TODAY Sports

L'Impact revient de l'arrière pour faire match nul 2-2 contre New York City FC

Saphir Taïder et Nacho Piatti annulent le doublé de David Villa

ST. PETERSBURG, Floride – L’Impact de Montréal a conclu son camp d’entraînement avec un match nul de 2-2 contre le New York City FC, samedi soir, au Al Lang Stadium. Après un doublé de David Villa, Saphir Taïder et Nacho Piatti ont ramené les Montréalais à égalité.

« Il y a beaucoup d’enseignements à tirer de ce match, a dit l’entraîneur-chef de l’Impact de Montréal, Rémi Garde. Être revenus au score, ça démontre que la force mentale de l’équipe est là. Nous avons affronté le meilleur adversaire de notre préparation, une équipe qui se connait bien et qui joue bien. On s’est créés pas mal d’occasions. On a essayé de faire un peu évoluer notre jeu en étant plus offensifs. Il faut continuer à travailler, mais nous avons eu des enseignements plutôt positifs aujourd’hui. »

But malchanceux en première mi-temps

Dès la 12e minute, l’Impact a encaissé un but malchanceux signé David Villa, lorsque Maximiliano Moralez a volé le ballon à un défenseur du Bleu-blanc-noir. Le numéro 10 new-yorkais a refilé le ballon à l’attaquant espagnol, qui a savamment lobé Evan Bush.

Les Montréalais ont tout de même imposé leur rythme lors de cette période initiale, passant beaucoup de temps dans le tiers du NYCFC et obtenant plusieurs coups de pied de coin. La meilleure chance s’est présentée à la 26e minute, lorsque Piatti a libéré Matteo Mancosu dans le dos de la défense en échappée face à Sean Johnson, mais le gardien new-yorkais a eu le dessus sur l’attaquant italien.

À la 39e minute, Evan Bush a gardé les siens dans le match, alors que David Villa a tenté de le contourner dans la surface. Le gardien américain a cependant plongé pour bloquer un premier tir, avant de toucher au retour et de le dévier sur son poteau.

« Tout au long du match, nous avons démontré un bon état d’esprit, a dit le gardien Evan Bush. Même si nous tirions de l’arrière par deux buts, je n’ai pas trouvé que notre état d’esprit était mauvais. Nous n’avons pas eu peur de tacler et d’entrer dans les duels. Nous avons été plus agressifs que nous l’avons été mercredi. Ça a été un match assez égal, mais nous pouvons retirer beaucoup de ce retour contre une équipe comme New York City FC. Ça en dit long sur notre caractère. »

Trois buts en cinq minutes en deuxième demie

À la 50e minute, sur coup franc, David Villa a doublé la mise pour les Citizens, d’une frappe parfaite qui a battu Bush à sa droite.

L’Impact a immédiatement répliqué. Víctor Cabrera a relancé l’attaque et a passé le ballon à Raheem Edwards. Ce dernier, d’une seule touche, a remis à Taïder, qui a pris une touche avant de propulser un tir du pied gauche qui a frappé le poteau avant de pénétrer la cage new-yorkaise.

« C’est très positif, on élimine deux buts, a dit le milieu de terrain Saphir Taïder. On n’a rien lâché grâce à notre état d’esprit. Avec un peu plus de justesse et peut-être de fraîcheur, on aurait pu mettre un troisième but. Après le match de mercredi, on s’est repris, on a écouté ce que nous a dit l’entraîneur et on l’a mis en application. L’état d’esprit était là. »

Le Bleu-blanc-noir a poursuivi sur sa lancée et est revenu à égalité à la 55e minute. Le pressing collectif de l’équipe a forcé Ronald Matarrita à faire une mauvaise remise dans sa propre surface, où Nacho Piatti a surgi, volé le ballon, dribblé le gardien Johnson et a marqué du pied droit.

« On affrontait une très bonne équipe, on savait que ce serait notre match le plus difficile, a dit le milieu de terrain Samuel Piette. On a encaissé sur une erreur, c’est notre faute. Ensuite, le coup franc est difficile à arrêter. David Villa est un joueur de classe mondiale. Mais on a très bien répondu en enchaînant avec un but. C’est une belle réaction d’équipe. »

Prochains matchs

L’Impact amorcera sa saison à Vancouver le 4 mars, puis à Columbus le 10 mars, avant de disputer son match d’ouverture locale le samedi 17 mars à 15h au Stade olympique contre son grand rival, le Toronto FC.

ALIGNEMENTS

MTL- Evan Bush; Jukka Raitala (Daniel Lovitz 46’), Zakaria Diallo, Víctor Cabrera, Michael Petrasso; Samuel Piette, Ken Krolicki*, Saphir Taïder; Nacho Piatti, Matteo Mancosu (Jeisson Vargas 71’), Raheem Edwards (David Choinière 80’).

*Joueur à l’essai

NYC- Sean Johnson; Ronald Matarrita, Alexander Callens, Maxime Chanot, Anton Tinnerholm; Jesus Medina, Yangel Herrera, Alexander Ring, Maximiliano Moralez; Rodney Wallace, David Villa (Asad Mackic 89’).

BUTS

NYC – David Villa 12’
NYC – David Villa 50’
MTL – Saphir Taïder 51’
MTL – Nacho Piatti 55’

AVERTISSEMENTS

NYC – Jesus Medina 31’
NYC – Alexander Callens 35’
NYC – Anton Tinnerholm 66’
MTL – Matteo Mancosu 69’
MTL – Ken Krolicki 69’
NYC – David Villa 70’
MTL – Víctor Cabrera 87’

Topics: