Article annonce LyesMTL

La route vers la gloire sur FIFA commence pour LyesMTL

Regardez-le jouer dès ce soir à 19h30 sur Twitch

Lorsque la MLS a lancé son initiative eSports, une nouvelle ligue compétitive basée sur le jeu EA SPORTS FIFA18 qui mettra en vedette les meilleurs joueurs de ce jeu vidéo au Canada et aux États-Unis, l’Impact savait qu’il fallait trouver quelqu’un de spécial.

Voici donc Lyes Ould-Ramoul, mieux connu sous son pseudonyme LyesMTL dans la communauté de gamers. Arrivé à Montréal tout jeune, le joueur de 21 ans étudie à HEC Montréal, aime pratiquer quelques sports et adore regarder des matchs de soccer, mais prendre la manette et allumer sa console pour jouer à FIFA fait partie de ses hobbies préférés. Il a d’ailleurs de la difficulté à se souvenir d’une époque où il ne jouait pas au populaire jeu.

« Ça remonte à il y a bien longtemps, dit Lyes. Mes premiers souvenirs remontent au jeu de la Coupe du monde 2002, sur ordinateur. Ma mère m’a dit que quand j’étais petit, je regardais mon frère jouer et j’étais jaloux. Il me donnait une manette qui n’était pas branchée… Je pensais jouer avec lui, mais en réalité, il jouait tout seul. Ce jeu m’a toujours amené beaucoup de plaisir, c’est le jeu auquel j’ai joué le plus souvent. Je n’essaie même pas d’autres jeux maintenant, mon seul intérêt, c’est FIFA. »

Les grandes ligues

Bien qu’il n’ait dominé ses adversaires depuis des lustres, Lyes a commencé il y a seulement quelques années à croire qu’il pouvait se hisser au plus haut niveau, en regardant la Coupe du monde interactive de la FIFA en 2014.

« Durant l’été, j’ai regardé la compétition et j’ai porté une attention particulière aux participants et à leur niveau. C’est là où je me suis dit que je pourrais peut-être faire ça aussi. Je pense que j’ai eu raison, parce que l’année suivante, je me suis qualifié pour la Coupe du monde. »

Il avait raison, mais la route n’a pas été simple. Une qualification pour ce tournoi peut devenir excessivement difficile, comme l’a vécu Lyes. Le processus qualificatif dure des mois et avec une grande quantité de candidats qui se battent pour quelques places, la compétition est féroce.

« La qualification se fait en ligne, poursuit Lyes. Chaque mois pendant six mois, il y a une opportunité de se qualifier. Je les ai toutes faites, pendant six mois, mais je me suis qualifié seulement le sixième mois. Ç’a été très difficile, mais au bout du compte, j’ai réussi. »

Lyes a été invité à Munich, en Allemagne, pour la Coupe du monde interactive 2015 de la FIFA, où il a pu affronter les meilleurs au monde et vivre l’expérience pour une première fois. Le jeune Montréalais a fait forte impression, terminant au quatrième rang, tout juste à l’extérieur du podium.

« C’était un autre monde, on était traités comme des stars, se rappelle Lyes. Quand nous sommes arrivés à l’aéroport, il y avait des hôtes et des hôtesses avec nos noms qui étaient prêts à nous accueillir, et des chauffeurs pour nous amener à l’hôtel. Tout le monde s’est très bien occupé de nous. Il y avait des caméras partout et j’ai eu l’impression qu’on faisait toujours des entrevues. Je n’avais que 18 ans à l’époque, ça m’a semblé surréel. Un autre monde. »

Rejoindre l’Impact

Après une seule année de compétition sérieuse de FIFA, Lyes s’était déjà forgé une réputation dans la communauté, amassant plus de 2 500 abonnés Twitter et s’élevant parmi les meilleurs joueurs du continent. Mais signer un contrat avec un club professionnel était absolument inattendu.

« Quand j’ai commencé à jouer, les clubs de soccer n’étaient pas du tout dans le marché. Représenter une équipe ne m’a jamais vraiment traversé l’esprit, explique Lyes. Même en 2015, quand les clubs ont commencé à lentement mais sûrement démontrer de l’intérêt envers le eSport, je n’aurais jamais imaginé que ça prendrait une telle envergure. C’est incroyable. »

Lyes devient le dernier joueur en ligne de FIFA à se joindre à un club MLS. Et même s’il a été approché par d’autres équipes de la ligue, Lyes voulait s’assurer de représenter l’équipe de son enfance, le Bleu-blanc-noir.

« C’est une opportunité magnifique, termine Lyes. Je ne m’attendais jamais à ça quand j’ai commencé à jouer et je suis heureux de la confiance que me donne le club. Je ferai tout pour bien représenter les couleurs de l’Impact et prendre avantage de cette chance. »

Lyes aura la chance de participer au tournoi de la eMLS Cup, en avril, dans l’édition inaugurale de cet événement à la populaire convention de jeux vidéo PAX East, à Boston.

Topics: