Salazar celebration

L'Impact gagne son premier match préparatoire 2-0 contre le Las Vegas Lights FC

Prochain match le mercredi 14 février contre le Chicago Fire

LAS VEGAS, Nevada – L’Impact de Montréal a commencé du bon pied sa séquence de matchs préparatoires avec une victoire de 2-0 contre le Las Vegas Lights FC, samedi soir au Cashman Field. Michael Salazar a procuré les devants aux siens avant un but contre son camp des locaux.

« Les conditions de jeu étaient très difficiles, surtout pour l’équipe qui avait le ballon, a dit l’entraîneur-chef Rémi Garde. J’aurais aimé qu’on fasse un peu mieux quand on avait le ballon, dans l’utilisation, mais le ballon accrochait terriblement et il n’y avait pas de vitesse à donner au jeu. Le résultat est important, mais le contenu et la manière dont on voulait obtenir le résultat m’intéressaient aussi. L’équipe a très bien répondu. Je crois que défensivement, nous avons bien travaillé, nous avons été patients, nous avons construit cette victoire. Nous avons été mis très peu en difficulté et nous aurions pu ouvrir le score plus rapidement en étant plus efficaces. »

Conditions difficiles mais solidité défensive

Dans un stade de baseball modifié pour accueillir un terrain de soccer, le Bleu-blanc-noir a offert une solide performance dans tous les compartiments. En première mi-temps, les locaux n’ont jamais vraiment pu tester franchement Evan Bush et les meilleures occasions sont allées du côté montréalais, mais Raheem Edwards, Jeisson Vargas, Saphir Taïder ou Nacho Piatti n’ont pu battre le gardien Ricardo Ferriño, qui était agité dans sa surface, et même à l’extérieur de celle-ci.

« On ne peut sous-estimer personne, surtout pas lorsqu’on joue à l’extérieur, a souligné Evan Bush. C’est très bien de retirer un blanchissage de ce match. Nous avons bien joué défensivement contre une équipe difficile à affronter. Nous avons été patients et nous avons pu trouver les buts que nous méritions. En construction, nous avons bien varié les options et j’ai pu relancer vers les défenseurs centraux, mais aussi vers les défenseurs latéraux et même les ailiers. Nous aurions pu marquer plus de buts, mais la surface était capricieuse. »

L’Impact capitalise sur des bévues

En deuxième mi-temps, immédiatement après une vague de changements qui a vu sept nouveaux joueurs de l’Impact rejoindre le match à la 64e minute, Víctor Cabrera a envoyé un ballon en profondeur vers Gabriel Balbinotti. Le gardien Ferriño est sorti pour dégager, mais n’a pu qu’envoyer le ballon sur Michael Salazar, qui a eu la tâche simple de glisser le ballon entre les jambes d’un défenseur.

« L’entraîneur nous dit toujours que lorsque nous embarquons sur le terrain, nous devons avoir un impact, a expliqué Salazar. C’est ce que nous avons fait. Nous avons remarqué que l’adversaire donnait souvent le ballon au gardien et qu’il aimait dribbler. Nous l’avons attrapé trois fois avec deux buts et le carton rouge à la fin. »

Quelques instants plus tard, le Bleu-blanc-noir a haussé la pression sur une rentrée de touche du Las Vegas Lights profondément dans son territoire. Le ballon est tombé aux pieds de Mathieu Choinière, qui a immédiatement centré au sol à partir de l’aile droite. Ferriño a dégagé du pied, directement sur son défenseur, et le ballon est entré dans la cage des hôtes.

À la reprise du jeu, à la 68e minute, le portier de Las Vegas a fait sa dernière erreur du match. Sorti de sa surface pour récupérer un dégagement, il a entrepris de dribbler David Choinière et Balbinotti, mais a perdu pied. Choinière a pris possession du ballon et Ferriño l’a accroché de la main, écopant ainsi d’un carton rouge.

Prochains matchs

L’Impact disputera au total cinq matchs préparatoires, incluant deux contre des clubs de la USL. Après ce passage à Las Vegas, l’équipe s’envolera pour la Floride, où elle affrontera le Chicago Fire, le mercredi 14 février à 19h au IMG Academy, les Tampa Bay Rowdies, le samedi 17 février à 19h30 à l’Al Lang Stadium, le Philadelphia Union le mercredi 21 février au Joe DiMaggio Sports Complex, et enfin le New York City FC, le samedi 24 février à 17h à l’Al Lang Stadium.

L’équipe amorcera la saison à Vancouver le 4 mars et à Columbus le 10 mars, avant de disputer son match d’ouverture locale le samedi 17 mars à 15h au Stade olympique contre son grand rival, le Toronto FC.

Topics: