Daniel Lovitz et Louis Béland-Goyette donnent leurs commentaires sur le début du camp