CultureFoot_21Nov

Le XI partant des absents

C'est fait! Nous connaissons les 32 équipes qui seront à la Coupe du Monde de la FIFA en Russie, et cette année, il semble que certains habitués ne seront pas présents. Bien qu'il soit toujours agréable de voir des équipes différentes à la Coupe du Monde, voici un 11 partant des joueurs qui nous manqueront le plus lors du tournoi.

Gianluigi Buffon – Italie

Si votre amour du ballon rond n’a aucune limite, vous aimez Gianluigi Buffon. La légende italienne a annoncé il y a quelques mois que ce serait son dernier tournoi majeur avec l’Azzurri, mais les Italiens n’ont pas su se qualifier pour la Coupe du Monde lorsqu’ils ont perdu 1-0 contre la Suède dans leur série aller-retour. Il s’agit de la première fois depuis 1958 que l’Italie rate une Coupe du Monde et la première fois que Gianluigi Buffon ratera un tournoi majeur durant sa carrière internationale.

En tant que gardien de but, Buffon s’est forgé une réputation comme l'un des meilleurs gardiens de but, remportant plusieurs trophées pour son club et son pays, et pour sa personnalité hors du commun à l’extérieur du terrain.

Antonio Valencia – Équateur

Antonio Valencia a prouvé qu’il était un arrière droit solide, spécialement depuis qu’il évolue pour Jose Mourinho à Manchester United, et il se démarque maintenant comme un leader dans une jeune équipe avec beaucoup de potentiel comme l’Équateur.

L’Équateur a entamé ses qualifications en Amérique du Sud avec quatre victoires de suite, mais a suivi avec huit défaites à ses 10 matchs suivants et s’il y a bien une chose de nécessaire pour se qualifier pour la Coupe du Monde, c’est la constance.

Leonardo Bonucci – Italie

Difficile de trouver un meilleur défenseur central qui ratera la Coupe du Monde 2018 en Russie que Leonardo Bonucci. Le joueur de l’AC Milan a déjà été un élément important de la défense de Juventus aux côtés de son compatriote Giorgio Chiellini et devant Buffon, avant de partir pour Milan lors de la dernière fenêtre des transferts. Ce n’est peut-être pas sa faute si l’Italie ne prend pas part au tournoi international - la sélection italienne a accordé un but seulement lors des deux matchs de la série aller-retour contre la Suède -, mais Bonucci devra s’installer devant son téléviseur avec ses coéquipiers pour suivre l’action.

David Alaba – Autriche

L’Autriche ne s’est pas qualifiée pour la Coupe du Monde depuis le tournoi en 1998. Toutefois, les attentes étaient plus élevées cette fois-ci, ayant pris part à l’Euro 2016. Nous avions espoir de voir le joueur du Bayern Munich, David Alaba, en action.

Comme Alaba est sur cette liste, ce ne sera pas le cas. Il a impressionné avec le Bayern, devenant le plus jeune joueur du club à disputer 50 rencontres, et est possiblement un des meilleurs défenseurs gauches au monde. Sa polyvalence est sa force, alors qu’il joue dans plusieurs rôles au Bayern Munich. Lorsqu’il était au club allemand, Pep Guardiola avait tout de même confirmé que son poste de prédilection était latéral gauche, même s’il ne le savait pas lui-même.

Michael Bradley – États-Unis

Michael Bradley était sur le terrain le soir où les États-Unis ont été éliminés suite à leur défaite de 2-1 contre Trinidad-et-Tobago. Il s’agit d’un des moments les plus sombres de l’histoire du soccer américain. Michael Bradley se concentre désormais à aider le Toronto FC à atteindre une deuxième finale consécutive de la Coupe MLS, alors que son équipe visite le Columbus Crew SC mardi.

Bradley a obtenu plus de liberté sous Bruce Arena, qui l’a placé dans un rôle plus bas, près de la ligne défensive, où le milieu de terrain américain est efficace pour garder la possession et lancer le jeu. Ce fut malheureusement insuffisant pour voir Bradley passer à la ronde suivante, ou pour voir Bruce Arena conserver son emploi, après une campagne de qualification désastreuse.

Christian Pulisic – États-Unis

Christian Pulisic est sans aucun doute l’un des joueurs les plus excitants à être sorti des États-Unis. Le jeune américain de descendance croate impressionne dans le monde du football malgré son jeune âge et est déjà une pièce maîtresse de Borussia Dortmund, en Bundesliga. Pulisic s’est joint au centre de formation de Dortmund à 16 ans. Suite à son ascension rapide, il s’est mérité une place sur l’équipe première. Il a le record du plus jeune joueur à marquer un but en Bundesliga et du plus jeune à marquer un doublé.

C’est dommage de voir les États-Unis rater la Coupe du Monde pour la première fois depuis 1986 alors qu’ils ont un des jeunes espoirs les plus excitants au monde dans leur équipe. Pulisic a même refusé de jouer pour l’équipe nationale de la Croatie. Il faudra attendre à 2022 pour potentiellement le voir à une Coupe du Monde.

Marek Hamšík – Slovaquie

La Slovaquie est toujours intéressante à voir dans les tournois internationaux, spécialement pour Marek Hamšík, qui joue comme milieu offensif avec Napoli en Serie A. La plus récente qualification de la Slovaquie fut en 2010, en Afrique du Sud – la sélection était passée à la ronde d’élimination directe, mais s’était inclinée 2-0 face au Paraguay – et l’équipe a pris part à l’Euro une fois, en 2016.

Hamšík, qui a été le joueur clé lors des deux campagnes de qualification, est un milieu offensif avec beaucoup de rythme qui aime provoquer les défenseurs et faire des courses dans la surface. Pavel Nedved l’a déjà surnommé son « héritier ».

Gareth Bale – Pays de Galles

La sélection galloise ne faisait pas tant parler d’elle avant l’arrivée de leur joueur vedette, Gareth Bale. Ce n’est pas une surprise de les voir rater le tournoi estival, mais si on regarde leur performance à l’Euro 2016, il y avait tout de même place pour un petit miracle.

 Le Pays de Galles est passé près de se qualifier en terminant troisième de son groupe, deux points seulement derrière l’Irlande. Tout s’est joué au dernier match, alors que les Gallois avaient besoin d’une victoire pour se qualifier pour la ronde éliminatoire, mais ils se sont inclinés face aux Irlandais 1-0, alors que Gareth Bale, blessé, a observé la scène des estrades.

Arjen Robben – Pays-Bas

Arjen Robben est un nom qui revient souvent dans le monde du soccer. Il contrôle le ballon de façon unique avec sa vitesse sur le flanc gauche, se défaisant des défenseurs, pour ensuite couper à l’entrée de la surface de façon élégante, laissant ses adversaires derrière lui et prenant un tir de son pied gauche préféré pour battre les gardiens.

C’est l’image qui vient en tête lorsqu’on pense au Néerlandais. Après avoir raté leur qualification à l’Euro 2016, il s’agit du deuxième tournoi majeur que la sélection ratera. Arjen Robben et les Pays-Bas avaient atteint la finale de la Coupe du Monde 2010 contre l’Espagne.

Lorenzo Insigne – Italie

Le superbe jeu de Lorenzo Insigne est l’une des raisons du départ canon de Napoli cette saison. L’attaquant italien de 26 ans est l’une des révélations de l’année et attire l’intérêt des plus grands clubs d’Europe. Toutefois, même Insigne n’a pas pu empêcher l’Italie de rater la Coupe du Monde, quoiqu’il n’en ait pas vraiment eu la chance.

Lors du match retour contre la Suède, Gian Piero Ventura, maintenant sans emploi, a reçu la critique d’un de ses joueurs, Daniele de Rossi, qui a pointé vers Insigne pour lui indiquer de le mettre sur le terrain, alors que l’Italie avait seulement une substitution restante. Le rôle d’Insigne dans la série aller-retour contre la Suède a été limité à seulement 10 minutes lors du premier match, alors qu’il avait remplacé Marco Verratti dans une position inhabituelle pour lui. Considérant que son jeu est sur une pente ascendante, il nous manquera beaucoup l’été prochain en Russie.

Alexis Sanchez – Chili

L’une des plus grandes tragédies de la Coupe du Monde 2018 s’est passée lorsque le Chili a échoué à se qualifier au tournoi estival, signifiant que nous serions privés d’Alexis Sanchez et Arturo Vidal en Russie l’an prochain. Avec le temps, le Chili est devenu l’une des sélections dominantes du football sud-américain. C’est devenu encore plus clair lorsque les Chiliens ont battu Lionel Messi et l’Argentine dans deux finales consécutives de la Copa America.

Sanchez a été le meilleur joueur de l’équipe et est récemment devenu le meilleur buteur de la sélection lorsqu’il a marqué contre l’Allemagne à la Coupe des Confédérations.

Autres absents importants : Giorgio Chiellini (Italie), Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon), Virgil Van Dijk (Pays-Bas), Clint Dempsey (États-Unis), Arturo Vidal (Chili), Jan Oblak (Slovénie), Riyad Mahrez (Algérie).

Topics: