WC_2026

Le Canada, les États-Unis et le Mexique visent la Coupe du monde de la FIFA 2026

Alors que l’Impact de Montréal dévoilait tous les détails d’importantes améliorations apportées au Stade Saputo, les associations nationales de soccer du Canada, des États-Unis et du Mexique ont déclaré, ce lundi après-midi, leur intention de déposer une candidature commune pour l’organisation de la Coupe du monde de la FIFA en 2026.

Récemment hôte de la Coupe du monde féminine de la FIFA en 2015, le Canada entend accueillir pour la toute première fois des matchs de l’édition masculine du plus important tournoi de soccer international. Montréal avait obtenu neuf matchs de la Coupe du monde féminine de 2015, dont une demi-finale États-Unis/Allemagne.

« C’est une bonne nouvelle pour le soccer nord-américain – d’autant plus si la candidature est retenue – tant sur le plan sportif que sur le plan de la notoriété et de la popularité du sport, a souligné le vice-président exécutif de l’Impact, Richard Legendre, en conférence de presse. Il serait difficile de tenir des matchs au Stade Saputo, car les stades de la Coupe du monde requièrent une plus grande capacité que celle d’ici. Avec l’espace que nous avons, nous n’arriverions pas à agrandir au point où nous pourrions accueillir 45 000, voire 50 000 personnes ici. Il faudra voir ce qui nous attend, à Montréal, mais pour l’instant, nous ne pouvons pas nous prononcer de manière plus précise. »

Puisque le format de la Coupe du monde masculine est appelé à changer en 2026, les trois nations pourraient se partager quelque 80 matchs, dont la plupart seraient joués aux États-Unis, selon ce que les présidents des associations ont laissé entendre ce lundi.

L’intégralité du communiqué de l’Association canadienne de soccer est accessible ici.

Topics: