10infos_SJ

10 infos sur les San Jose Earthquakes

Et c’est reparti! L’Impact de Montréal amorce enfin sa sixième saison en MLS ce samedi soir dès 22h, alors qu’il se rend à l’Avaya Stadium pour y affronter les San Jose Earthquakes (TVA Sports, TSN, 98,5fm et CJAD 800). Voici 10 éléments d’information sur le premier adversaire de l’Impact cette saison.

Contexte du match

La saison 2012 paraît bien loin à San Jose. Les Quakes avaient alors dominé l’Association Ouest avec 19 victoires. Ils ne se sont plus qualifiés pour les séries éliminatoires de la Coupe MLS depuis. 2016 aura été compliquée à San Jose, avec un maigre total de huit réussites et, surtout, le pire rendement offensif de la MLS : 32 réalisations en 34 matchs. Les hommes de Dominic Kinnear n’ont toutefois encaissé que 40 buts la saison dernière, ce qui place leur défense au quatrième rang de la MLS. L’entraîneur-chef peut donc travailler avec de bonnes bases auxquelles se sont ajoutés une poignée d’embauches provenant de l’étranger et un joueur formé au club – un défenseur, bien sûr.

Forme du moment (présaison 2017)

V-N-V-V-V-V

Entraîneur-chef

Dominic Kinnear (48-39-43 à la barre des Earthquakes, 160-129-129 en carrière en MLS) est entraîneur-chef des San Jose Earthquakes depuis le début de la saison 2015. Entraîneur-chef à Houston de 2006 à 2014, Kinnear a atteint quatre finales de la Coupe MLS avec le Dynamo et soulevé le trophée en 2006 et 2007. Il avait rejoint Houston avec toute l’équipe des San Jose Earthquakes, relocalisée à la fin de la saison 2005. Pilote de cette équipe en 2004 et 2005, Kinnear a remporté le Supporters’ Shield tout juste avant le transfert de l’équipe à Houston. Défenseur pour huit équipes en Amérique du Nord, Kinnear a aussi gagné une Coupe du Mexique et deux championnats de divisions inférieures en tant que joueur. Né en Écosse, Kinnear demeure toutefois de ce côté-ci de l’Atlantique depuis sa tendre enfance et a représenté les États-Unis 54 fois au cours de sa carrière.

Meilleur buteur (2016)

Chris Wondolowski (12)

Joueurs à surveiller

1. Florian Jungwirth (#23) – International allemand jusqu’au niveau U20, cet arrière central de 28 ans est la grosse acquisition des Quakes en défense.

2. Danny Hoesen (#9) – En prêt de Groningue, aux Pays-Bas, Hoesen pourra-t-il cliquer avec Chris Wondolowski et requinquer la pire attaque de MLS en 2016?

3. Fatai Alashe (#27) – C’est lui qui, devant la charnière centrale, aidera les Hyka, Dawkins et autres Wondolowski à s’exprimer.

Profil d’équipe

Voici ce qu’Impact Média écrivait le 26 septembre 2016 : « Ceux qui suivent la MLS depuis longtemps reconnaissent bien la touche de Dominic Kinnear chez ces San Jose Earthquakes : voilà une équipe qui écarte le jeu vers des ailiers aptes à déséquilibrer l’adversaire et à centrer. Alignés en 4-4-2, les Earthquakes cherchent à jouer chez l’adversaire, mais en s’y rendant de manière assez directe. Dans l’axe du milieu de terrain, Alashe et Cerén offrent tant une rigueur défensive qu’une capacité à bien doser les ballons vers les flancs, zone la plus faste de l’équipe. Les Quakes sont une des équipes qui centrent le plus en MLS, et dans la surface de réparation, Wondolowski est toujours aussi apte à transformer une demi-chance en but. Or, si Wondo a bien marqué 10 buts, il s’agit là de plus du tiers de la pire production offensive en MLS : 28 buts en 29 matchs. Les Quakes se débrouillent toutefois passablement bien défensivement, particulièrement lorsqu’il s’agit de verrouiller l’axe. En revanche, les côtés sont assez friables, surtout le gauche – et si les Quakes font mal en centrant, c’est aussi en centrant qu’on leur fait mal. Les phases arrêtées sont aussi problématiques; seulement en septembre, les Earthquakes ont accordé sept buts dans de telles situations. »

En 2016 :

Tirs cadrés*

Buts marqués de l’intérieur de la surface

Buts marqués de l’extérieur de la surface

Buts marqués de la tête

19e (128)

20e (28)

18e (4)

9e (7)

Possession (%)

Conversion des grosses occasions (%)

Passes réussies dans le dernier tiers (%)

Duels gagnés (%)

11e (49,3%)

19e (37,8%)

9e (65%)

10e (50,4%)

*Toutes les données proviennent d’Opta

Schéma tactique

Le 4-4-2 et San Jose vont de pair. Alignement contre Sacramento Republic FC (25 février) : Bingham; Francis, Jungwirth, Bernardez, Lima; Salinas, Godoy, Alashe, Thompson; Dawkins, Ureña.

La saison dernière contre l’Impact

L’heure est grave, le 28 septembre 2016, à la 87e minute : devant Evan Bush se dresse Chris Wondolowski, et entre les deux joueurs repose un ballon, sur le point de penalty. L’Impact mène 2-1, et une victoire l’aiderait à faire un grand pas vers les séries éliminatoires de la Coupe MLS. Wondolowski tente d’inscrire son deuxième but de la rencontre et s’élance. En vain. Bush s’interpose, et quelques minutes plus tard, Johan Venegas enfile le troisième but. Le Bleu-blanc-noir l’emporte 3-1. Nacho Piatti et Dominic Oduro sont les autres buteurs.

Blessures, absences et convocations (au 1er mars)

D Marvell Wynne (cœur)
M Marc Pelosi (genou)
A Quincy Amariwka (ligament croisé antérieur)

Prochains matchs

San Jose Earthquakes v Vancouver Whitecaps FC (MLS, 11 mars)
Sporting Kansas City v San Jose Earthquakes (MLS, 18 mars)
New York City FC v San Jose Earthquakes (MLS, 1er avril)

Topics: