CF_Sponsors_v2

Les clubs qui partagent un commanditaire

Les fortes rivalités sur le terrain peuvent causer des maux de têtes. Certains commanditaires, ces parties intégrantes du foot moderne, l’ont compris : il faut outrepasser le canyon qui divise les deux bases de supporters. Voici donc cinq grandes rivalités qui, à un moment ou un autre dans l’histoire, ont eu au moins une chose en commun : le nom au centre des deux maillots.

Impact de Montréal – Toronto FC
Major League Soccer

Depuis l’entrée en scène des deux clubs canadiens en MLS, BMO s’est montré fier commanditaire du soccer, des tout-petits aux professionnels. Les rouges et les bleus, qui poursuivent avec les pieds la rivalité opposant les métropoles des deux solitudes sur le gazon – ou le synthétique – ont donc partagé un commanditaire depuis 2012, un cas unique dans la ligue.

Celtic – Rangers
Scottish Premiership

Un profond clivage sépare Glasgow sur le terrain et à l’extérieur. Le Celtic, le club des catholiques, et les Rangers, l’équipe des protestants, se livrent une lutte effrénée pour la suprématie footballistique écossaise. Malgré la relégation en troisième division en raison d’ennuis financiers et la subséquente renaissance des Gers, la rivalité de l’Old Firm est restée intacte. Depuis bien longtemps, les commanditaires ont compris que pour ne pas perdre la moitié du marché de la ville, il faut avoir son logo sur les deux chandails, une tradition rompue cette saison.

Chivas Guadalajara – Club América
Liga MX

Les deux clubs les plus titrés au Mexique entretiennent une rivalité au sommet depuis les années 1940. El Súper Clásico a été la plupart du temps favorable au Club América, cette équipe que les supporters montréalais ne portent certainement pas dans leur cœur depuis avril 2015.

Boca Juniors – River Plate
Primera División, Argentine

Une autre grande rivalité qu’on a précédemment abordée, le Superclásico met en opposition les clubs de deux classes sociales de Buenos Aires. Encore cette année, les rivaux partagent le même commanditaire, évitant ainsi les boycottages d’une des deux moitiés de la ville.

Sheffield Wednesday – Sheffield United
League One, Angleterre

Seulement six kilomètres séparent Bramall Lane, l’enceinte de Sheffield United, et Hillsborough, l’antre de Sheffield Wednesday. Les deux équipes de la ville située dans le Yorkshire entretiennent une rivalité naturelle et les matchs les opposant, aussi espacés dans le temps soient-ils (le dernier Steel City Derby remonte à 2012), divisent toujours la population. Justement, pour cette saison 2011-12, les deux clubs ont décidé de partager les mêmes commanditaires à saveur locale, un concessionnaire automobile allemand de la région et un fournisseur d’assurance-maladie.

Topics: