Pantemis

James Pantemis reste positif

Le portier de l’équipe réserve de l’Impact James Pantemis se rappellera longtemps des séries éliminatoires de la USSDA en 2016, alors qu’il évoluait avec l’équipe U18 du club. Le 26 juin 2016, alors qu’il disputait un match important contre Arsenal FC pour permettre à son équipe de se qualifier pour la ronde suivante, il s’est déchiré le ligament antérieur croisé.

« C’est arrivé dans le troisième match des séries de la USSDA à Dallas, a dit Pantemis. Après 20 minutes, j’ai demandé un ballon en retrait, mais en allant le prendre, mon genou a tourné dans le mauvais sens. »

Les rencontres avec les docteurs ont été claires : le gardien montréalais allait être hors du terrain pour une période de six à neuf mois. Ce qui pousse son retour au jeu en 2017.

En 2016, Pantemis a franchi une nouvelle étape dans sa carrière. Il a intégré le FC Montréal et disputé ses deux premiers matchs en USL. Il a également pris part aux camps U20 du Canada et permis à sa sélection, lors d’un match amical, de s’imposer 2-1 contre l’Angleterre au mois de mars.

Le championnat de qualification pour la Coupe du monde U20 de la FIFA 2017 en République de Corée se jouera du 17 février au 5 mars 2017, au Costa Rica.

« Le timing est frustrant, ajoute Pantemis. Je rate plusieurs camps avec l’équipe nationale et probablement la qualification pour la Coupe du monde U20. Mais c’est le genre d’événement qui te motive à mieux faire et à revenir plus fort. Mon but est de travailler et d’être prêt pour la Coupe du monde si on se qualifie. Si tu triches une journée, tu le regretteras plus tard. C’est un rêve d’aller à la Coupe du monde. Si je pense à ça chaque jour, ça m’aide à pousser et à traverser les moments plus difficiles. »

Le personnel technique et médical de l’Académie a redoublé d’efforts pour permettre au jeune gardien de 19 ans de revenir au jeu prêt pour ses nouveaux défis.

« Nous avons travaillé très fort ensemble pour nous assurer que, malgré la blessure, les derniers mois soient bénéfiques pour James, et il a continué de progresser comme gardien et comme athlète, a dit l’entraîneur des gardiens Jack Stern. Il a une excellente attitude et j’aime travailler avec lui parce que je vois sa détermination et sa volonté de succès. Je pense que James va revenir plus fort de cette blessure, et tout le mérite lui revient pour les nombreuses heures de travail que nous avons passées ensemble. »

« Je dois rendre hommage au personnel qui a tout bien planifié, que ce soit le préparateur physique, les thérapeutes ou l’entraîneur des gardiens, dit Pantemis. Ils ont fait un très bon travail et je leur fais confiance parce qu’ils savent ce qu’ils font. »