Zidane ravi des installations de l’Impact : « Un endroit où nous pouvons bien travailler »

 

Le champion d’Europe est bel et bien arrivé au Centre Nutrilait.

Le Real Madrid s’est entraîné pour la première fois à Montréal, ce lundi matin, dans les installations dernier cri de l’Impact, et la folie madridista s’est déjà emparée de la métropole.

Une foule de curieux s’était déplacée aux abords de la rue Notre-Dame pour espérer apercevoir l’un ou l’autre des Benzema, Isco, Varane ou Navas qui font partie de ce voyage de préparation. De même, les médias étaient nombreux dans l’auditorium du Centre Nutrilait pour la conférence de presse de l’entraîneur-chef du plus récent vainqueur de la Ligue des champions de l’UEFA, Zinédine Zidane – qui les a régalés avant l’entraînement avec quelques gestes techniques devant son adjoint, David Bettoni.

Un membre de la délégation médiatique madrilène avait déjà assuré à Impact Média que l’accueil de l’Impact avait jusqu’ici été « parfait », et Zidane en a rajouté au cours de son point de presse.

« J’ai passé beaucoup de temps ici quand j’étais en vacances comme joueur, a indiqué Zidane. J’apprécie Montréal, mais j’ai aussi beaucoup vu le Canada, et j’adore l’ambiance, les paysages. J’adore ce pays. »

« Il y a plusieurs endroits où aller, mais cette année, je suis très content de venir au Canada, a-t-il poursuivi. C’est un endroit que je connais. On y parle français. C’est un endroit magnifique, un endroit où – et c’est le plus important pour moi – on peut bien travailler. Je crois que nous avons des installations très sympas ici pour travailler et deux terrains magnifiques côte à côte.

Et ces installations, justement, accueillent la première étape d’une préparation fort occupée – avec trois matchs de l’International Champions Cup – pour laquelle s’est déplacé le président du Real Madrid, Florentino Pérez.

« Il y a plusieurs choses importantes, mais le plus important est le travail, a souligné Zidane. Nous avons 10 jours ici pour travailler. C’est toujours difficile d’enchaîner 10 jours de travail et ensuite trois matchs. Le travail demeure le plus important. »

Topics: