piatti superman celebration

Analyse d’un but : Piatti vs New England Revolution

Une victoire et nous sommes qualifiés. C’était le scénario auquel faisait face l’Impact lorsqu’il a affronté le New England Revolution le week-end dernier. Un but spectaculaire d’Ignacio Piatti en deuxième demie a assuré les trois points.

Le but

L’Impact a marqué le seul but du match après dix minutes de jeu en deuxième demie. Piatti s’est débarrassé de trois joueurs du Revolution en dribblant vers le but. L’Argentin a pris une frappe enroulé du pied droit d’environ 25 mètres qui a passé au-dessus du gardien Bobby Shuttleworth.

Ignacio Piatti 55’ (0-1)

Pourquoi c’est arrivé

Ce but est simplement un effort fantastique d’un des joueurs clés de l’Impact. Le jeu débute sur un ballon arrêté, dégagé par Evan Bush. Piatti a vu qu’il n’était pas en mesure d’être premier au ballon, alors il a reculé de quelques pas pour anticiper le mouvement du ballon.

Piatti est intelligent et conscient alors il regarde autour de lui à répétition pour prendre de l’information pendant que le ballon est toujours dans les airs. Il se donne du temps pour positionner son corps et protéger le ballon lorsqu’il touche le sol, alors que Juan Agudelo s’approche de lui.

Une fois qu’il dépasse Agudelo, Piatti est défié par Jermaine Jones. Le milieu offensif de l’Impact tourne son corps et immédiatement, se place entre Jones et le ballon, s’assurant que l’international américain ne puisse pas lui prendre le ballon.

Pour battre son troisième adversaire, Scott Caldwell, Piatti fait une feinte de corps efficace et pousse le ballon dans l’espace libre devant lui. Il utilise ensuite sa vitesse pour prendre de l’avance sur ses adversaires.

La dernière partie importante de ce golazo est la finition. Alors qu’il tente de se démarquer de Caldwell, Piatti se retrouve encerclé par trois autres joueurs du Revolution. D’un point de vue défensif, permettre à Piatti de tirer alors qu’il est encerclé par quatre défenseurs est scandaleux. Caldwell tente de rattraper Piatti derrière, pendant que London Woodberry et José Gonçalves courent à côté de Piatti en le regardant, plutôt que de tenter de lui enlever le ballon. Andrew Farrell, le dernier joueur, recule, permettant à Piatti de tirer.

Ce but de Piatti est similaire à celui marqué par Sebastian Giovinco, du Toronto FC, en milieu de semaine contre les Red Bulls. Comme Piatti, son but a assuré au TFC une place en séries éliminatoires. C’est un cas de « tout ce que tu fais, je peux le faire mieux ». Deux buts en nomination au titre de But de la semaine et pourquoi pas aussi au titre de But de l’année!

Topics: