biello suit thinking

Montréal entame une série de trois matchs consécutifs à domicile

MONTRÉAL – Après un voyage productif, il fait bon revenir chez soi.

De retour de Californie après deux verdicts nuls appréciables contre le LA Galaxy et les San Jose Earthquakes, l’Impact de Montréal entame une série de trois matchs consécutifs à domicile ce samedi en recevant le New England Revolution.

L’Impact a obtenu le deuxième de ces matchs nuls sans plusieurs cadres reposés par l’entraîneur-chef par intérim Mauro Biello, dont les Joueurs désignés Didier Drogba et Ignacio Piatti. Mais presque tout le monde sera une option ce samedi, a confirmé Biello ce vendredi après-midi. À l’exception des blessés à long terme, seuls Justin Mapp, sorti sur blessure à Los Angeles, et Patrice Bernier, tout juste de retour à l’entraînement après une fasciite plantaire, sont exclus de l’équation ce samedi.

« Le message que je veux dire aux joueurs, c’est que ce n’est pas parce qu’on a bien joué et qu’on a eu des résultats sur la route que, maintenant qu’on est à domicile, c’est le temps de relaxer, a souligné Biello. L’approche doit être la même. La concentration doit être la même. Ça va être difficile. Je veux cette mentalité pour le match de samedi.

« Les gars que j’ai [renvoyés] ici se sont entraînés très fort avec le FC Montréal, a ajouté Biello. Maintenant, on va les réintégrer dans le groupe aujourd’hui, avoir un bon entraînement pour être prêt pour demain. »

L’Impact tentera, dans ses trois prochains matchs, de refaire du Stade Saputo une forteresse. Les Montréalais ont cumulé une fiche de 3-3-2 au Stade Saputo depuis le début juillet, toutes compétitions confondues. Ils ont marqué 12 buts, mais en ont encaissé 10.

Les premiers visiteurs de cette série de matchs ne s’avoueront toutefois pas vaincus facilement. Le Revolution est meneur de l’Est. Sept victoires et un verdict nul : voilà leur fiche au cours des huit derniers matchs. Heureusement que l’Impact a recouvré de la fraîcheur.

« Ils ont beaucoup de jeunes meneurs de jeu énergiques, et les équipes comme celle-là fonctionnent généralement en séquences, a analysé Evan Bush. La même équipe qui a perdu [huit] matchs de suite l’an dernier a aligné six victoires cette année. Ils ont connu de telles séquences l’an dernier et cette année. C’est ce qui arrive avec les jeunes équipes. Quand ils connaissent de bons moments comme maintenant, ils constituent une équipe très difficile à battre, mais si on peut les abattre un peu, peut-être resteront-ils au plancher. Voyons ce qu’on peut faire. »

Les Drogba et Piatti bien reposés peuvent aider, mais de l’autre côté, le dominant arrière central Laurent Ciman sera de retour après un match en équipe nationale et deux matchs de suspension.

« C’est notre meilleur joueur depuis le début de l’année, le meilleur défenseur de la ligue, a avancé Wandrille Lefèvre. Le connaissant, il aura à cœur de faire oublier et de mettre de côté le fait qu’il soit absent depuis trois matchs. Il sait qu’indirectement, il avait un peu pénalisé le groupe. Il se sentait un peu coupable, mais ce sont des faits de jeu. Ça arrive. Là, il revient au bon moment. »

Topics: