U13CONCACAF

Sur les traces de l'équipe première

L’équipe des moins de 13 ans de l’Impact a pris part à la Ligue des Champions de la CONCACAF, du 4 au 8 août dernier. Tout comme la compétition au niveau senior, les jeunes de l’Impact ont affronté des équipes provenant d’Amérique du Nord, d’Amérique Centrale et des Caraïbes.

L’entraîneur-chef Nicolas Gagnon, de même que l’entraîneur-adjoint et préparateur physique Yoann Damet avaient accompagné le groupe qui s’est entraîné pendant toute la semaine aux installations du Cruz Azul, une équipe évoluant en première division mexicaine. Comme l’équipe première du club qui avait fait son camp de pré-saison sur les terrains du Cruz Azul en préparation pour la Ligue des Champions, les U13 de l’Impact ont pu marcher sur leurs traces et comprendre l’ampleur de cette compétition.

Préparation
« La préparation a été simple et compliquée à la fois, a expliqué Yoann Damet. Tout d’abord nous n’avons été prévenus par la CONCACAF de cette formidable opportunité que quatre semaines avant le début de la compétition. Ensuite, le groupe était nouveau, composé d’actuels académiciens et de nouveaux qui vont ou viennent d’intégrer l’Académie cet été. La majorité de ces nouveaux joueurs sont issus de notre Pré-Académie, en plus de  quelques joueurs de l’extérieur. Il fallait créer de la cohésion rapidement, mais surtout s’assurer d’être prêt sportivement tout en n’ayant que quatre séances d’entrainement avant le départ le dimanche. Arrivés sur place, nous nous sommes entraînés lundi sur les terrains de Cruz Azul où nous allions jouer toute la semaine. »

Les matchs
Mardi, l’équipe a entamé sa compétition contre D.C. United, la seule autre équipe MLS du tournoi.

« Nous avons eu de bons échanges avec eux durant la semaine, a ajouté Damet. Le premier match est le reflet de la domination que nous avons eue contre une bonne équipe de DC. Nous avons pu observer de bonnes séquences de jeu et nous avons été efficaces en concrétisant nos occasions. C’était un match intéressant qui nous a permis de bâtir pour le reste la semaine avec de la confiance. Rencontrer d’autres académies MLS est toujours quelque chose d’intéressant pour nous. »

Le lendemain, l’équipe a affronté Harbour View FC, une équipe de la Jamaïque. Beaucoup plus imposante physiquement, elle a posé quelques problèmes aux joueurs du Bleu-blanc-noir. 

« Par son engagement et sa volonté, cette équipe nous a rendu la tâche difficile, a dit Damet. Nous avons mené rapidement sur penalty, mais ils ont aussi profité d’un penalty pour revenir au score et nous faire douter. C’était un match au contenu plus contrasté mais avec une victoire méritée où il a fallut faire preuve de caractère. »

Le troisième match, contre Aguilas De la UAS (Mexique) était un peu semblable au premier. Les jeunes de l’Impact ont été en difficulté en début de match, mais ont rapidement repris la possession du ballon. Après avoir marqué le premier but, les deux autres ont suivi et les Montréalais ont terminé à la tête de leur groupe avec trois victoires.

Avec trois matchs en trois jours, l’Impact a dû enchaîner immédiatement avec la demi-finale le lendemain et s’est incliné 3-0.

« Nous avons joué contre CD Chalatenango, une équipe du Salvador. Nous avons vraiment ressenti la fatigue à ce moment de la compétition. La préparation a été courte et notre identité de jeu est exigeante, alors nous l’avons payé lors de ce quatrième match. Malgré le résultat, à la fin du match nous avons eu un sentiment de fierté à la vue de la performance des joueurs et du très bon début de semaine. »

En finale pour la troisième place, l’équipe a perdu 1-0 contre Aguilas.

« Le but c’était d’avoir une continuité tout au long de la semaine dans le discours, mais aussi sur le terrain. L’objectif était avant tout de respecter l’identité de jeu de l’Académie et de ressortir de cette aventure sportivement et humainement grandi. Nous avons encore souffert  physiquement, mais cela ne nous a pas empêchés d’avoir des séquences intéressantes. C’était une déception malgré tout pour les jeunes qui auraient mérité mieux. »

L’expérience
« Nous avons pu vivre une semaine de très haut niveau où chaque équipe avait de la qualité et donnait chèrement sa peau. Nous avons montré beaucoup de qualité sur le terrain, mais nous avons également eu des moments difficiles, très formateurs à ce niveau de compétition. Tout ceci est annonciateur de bonnes choses pour le futur de nos jeunes, mais aussi pour l’Académie. La semaine a été une grosse satisfaction. Nous gagnons du temps pour le futur et les jeunes ont beaucoup appris sur le terrain, mais aussi en dehors où tous les aspects de la récupération et de la préparation invisible ont été abordés et mis en place avec eux. »

Sur un point de vue individuel, le gardien de but Benjamin Collins a été élu meilleur gardien du tournoi.

À leur retour à Montréal, les jeunes ont eu droit à deux semaines de congé, alors que la reprise des activités de l’Académie de l’Impact est échelonnée entre le début du mois d’août et la fin du mois pour l’ensemble des équipes.

Topics: