CCL final

Rapport de match: Le périple en Ligue des Champions se termine par une défaite de 4-2 contre Club América

MONTRÉAL, Québec – Le dernier chapitre de l’incroyable parcours de l’Impact de Montréal  en Ligue des Champions ne s’est pas terminé comme tous l’espéraient. Malgré un effort remarquable, le club montréalais s’est incliné 4-2 (5-3 au total des buts) contre l’équipe mexicaine de Club América, mercredi soir au Stade olympique, lors du match décisif de la finale, devant une foule record pour l’organisation de 61 004 spectateurs.

« Peu importe le résultat, je suis extrêmement fier de ce que mon équipe a accompli, a indiqué l’entraîneur-chef Frank Klopas, accompagné de ses adjoints pour la conférence de presse d’après-match. Nous avons tout donné sur le terrain, le support de nos partisans a été incroyable et l’atmosphère était remarquable. Nous avons manqué de temps, mais nous devons être fier de ce que nous avons fait en tant qu’équipe. »

« Ça n’a pas été facile, a ajouté le milieu de terrain Calum Mallace. Nous avons une nouvelle équipe cette année, mais notre parcours dans cette compétition nous a fait comprendre que nous sommes unis et que nous nous battrons pour le restant de la saison. »

L’Impact a joué une bonne première demie, ouvrant la marque de façon spectaculaire à la 8e minute. Sur la séquence, Ignacio Piatti s’est faufilé entre trois défenseurs, avant de passer le ballon à Romero de l’autre côté. Après avoir déjoué deux défenseurs, le joueur argentin a marqué au poteau éloigné.

Quelques occasions en première demie
L’Impact a eu les meilleures chances en première demie, même si Calum Mallace a notamment dû arrêter le ballon sur la ligne des buts, lors d’une rare occasion de marquer de Club América.

À la 24e minute, Duka a trouvé Piatti dans la surface, qui a déjoué un défenseur avant de prendre un tir, mais le gardien Moisés Munoz l’a arrêté.

Six minutes plus tard, Duka et Piatti se sont encore une fois échangés le ballon, puis ce dernier a effectué une frappe qui est passée tout juste à la gauche du but. 

Après quelques occasions de marquer en première demie, quelques confrontations ont émergé lors de coups francs pour l’équipe montréalaise.

América a ouvert la machine
Club América a marqué le but égalisateur tôt en deuxième demie lorsque Dario Benedetto a réussi une frappe en ciseaux qui a déjoué le gardien Kristian Nicht.

Nicht a été mis à l’épreuve trois minutes plus tard lorsque Rubens Sambuenza s’est presque échappé, mais le gardien allemand a fermé l’angle pour stopper la menace.

Puis à la 64
e minute, Club América a pris les devants pour la première fois du match. Suite à un long ballon venant du flanc gauche, puis centré à l’intérieur des six mètres par Darwin Quintero, Oribe Peralta n’a pas raté l’occasion pour marquer de la tête.

Trois minutes plus tard, Benedetto a jeté une douche d’eau froide aux partisans montréalais en se projetant vers l’avant pour marquer le troisième but de Club América.

L’attaquant argentin a ensuite marqué le but d’assurance pour les Mexicains à la 81
e minute. Alors que l’Impact poussait pour réduire l’écart, Benedetto a inscrit son troisième but du match d’une frappe de plus de 25 mètres.

McInerney marque en fin de match
Le Bleu-blanc-noir s’est battu jusqu’à la fin, marquant un but à la toute fin du match lorsque Piatti a effectué une courte passe vers l’axe pour Jack McInerney, entré en deuxième demie comme substitut, battant le gardien à sa gauche.

« Nous avons très bien fait dans ce tournoi. Nous avons bien appliqué notre style de jeu, en utilisant la contre-attaque contre ces équipes d’Amérique centrale, a dit McInerney. En MLS, ce sera quelque peu différent, mais nous avons beaucoup de talent et nous jouerons beaucoup plus avec le ballon. Les joueurs se sont rapprochés lors des voyages. Nous pourrons utiliser cela à notre avantage pour le restant de la saison. »

Le club a obtenu un prix de consolation lors des cérémonies d’après-match puisque le gardien Evan Bush a été nommé Gardien par excellence du tournoi.

L’Impact disputera son prochain match à domicile le 6 mai, à l’occasion du match d’ouverture au Stade Saputo. L’équipe défendra son titre de champions canadiens contre le Toronto FC lors du premier match de la demi-finale du Championnat canadien Amway.

ALIGNEMENTS
MTL – G-Kristian Nicht; D-Nigel Reo-Coker, Bakary Soumare, Laurent Ciman, Donny Toia (Maxim Tissot 70’); M-Marco Donadel (Jack McInerney 67’), Calum Mallace (Patrice Bernier 79’), Andrés Romero, Ignacio Piatti, Dilly Duka; A-Dominic Oduro

Substituts non utilisés: G-Maxime Crépeau; D-Wandrille Lefèvre, Eric Miller; A-Kenny Cooper

CA – G-Moises Munoz; D-Paul Aguilar, Pablo Aguilar, Ventura Alvarado, Miguel Samudio; M-Rubens Sambueza (Osmar Mares 87’), José Daniel Guerrero, Osvaldo Martinez, Darwin Quintero (Jose Antonio Maduena 82’); A-Oribe Peralta (Michael Arroyo 85’), Dario Benedetto

Substituts non utilisés: Cristian Pellerano, Hugo Gonzalez, Erik Pimental,  Martin Zuniga

BUTS
MTL – Romero (Piatti) 8’
CA – Benedetto (Martinez) 50’
CA – Peralta (Quintero, Sambueza) 64’
CA – Benedetto (Samudio, Martinez) 66’
CA – Benedetto (Quintero) 81’
MTL – McInerney (Piatti) 89’


AVERTISSEMENTS
MTL – Soumare 24’
CA – Guerrero 28’
CA – Pablo Aguilar 34’
CA – Martinez 36’
MTL – Romero 37’
MTL – Ciman 63’
CA – Benedetto 67’
MTL – Oduro 69’

Topics: