New England vs Montreal Match Analysis

Le New England Revolution

Entraineur-chef: Jay Heaps

Formation: 4-1-4-1 ou 4-2-3-1

5 derniers résultats
Nul: 1-1 vs Portland Timbers (le 16 août)
Victoire: 1-0 vs Chivas USA (le 23 août)
Victoire: 0-3 à Toronto FC (le 30 août)
Victoire: 3-1 vs Sporting Kansas City (le 3 septembre)
Victoire: 2-1 vs Chicago Fire (le 6 septembre)

L’organisation offensive

Le New England Revolution est une des équipes qui connaît beaucoup de succès dans la ligue en ce moment. Ils ont remporté leurs quatre derniers matchs et ont également trouvé le fond du filet à plusieurs reprises. La mise sous contrat du joueur international des États-Unis Jermaine Jones a grandement aidé l'offensive du Revolution.

La création du jeu offensif part de la défense où le joueur central cherche le milieu de terrain défensif, souvent Jermaine Jones, pour relancer l’attaque. En possession du balon, le milieu de terrain défensif cherchera ensuite à jouer le ballon sur les flancs.

Le Revolution est une équipe qui aime faire monter ses défenseurs latéraux très haut sur le terrain. Les milieux intérieurs se placent donc plus au centre pour libérer l'espace pour les défenseurs sur le flanc. Une fois qu’ils trouvent l’espace sur les flancs, les défenseurs cherchent à trouver l'attaquant, avec une combinaison de passes ou un centre.

Lorsqu’ils circulent le ballon, les joueurs du Revolution ont tendance à perdre de la précision dans leurs passes dès qu’ils sont sous pression. Puisqu'ils sont très avancés dès le départ, une simple récupération de l’équipe adverse dans le milieu de terrain peut se transformer en contre-attaque dangereuse.

Transition offensive
Le jeu de transition du Revolution se fait assez rapidement. Dès qu’ils regagnent le ballon, ils ne cherchent pas nécessairement à jouer le ballon au-dessus la défense tout de suite, mais le fertont si l'option est disponible. L'équipe attaque en nombres très vite, alors si leurs adversaires sont trop lents à se replier, ils profiteront d’un avantage numérique.

Ils l’ont fait deux fois contre le Sporting Kansas City. Leurs deux premiers buts ont été créés suite à une reprise de possession, jouant immédiatement le ballon sur les flancs vers un joueur déjà en mouvement. Dans cet exemple, les Revs gagnent un ballon, le passent vers l'avant à Jones, qui joue long et large pour Teal Bunbury.

Organisation défensive

Comme New England aime pousser leurs joueurs vers l’avant, ils ont tendance à appliquer une pression très haute. Cette pression peut facilement être déconstruite puisqu’elle est individuelle et non collective. Un joueur appliquera de la pression et s’il se fait battre, le prochain suivra également seul.

S’ils ont la chance de s’organiser, le Rev défendra en bloc, zone 4-5-1. Le bloc défensif n’est pas très compact et il n’y a pas assez de défenseurs. Alors si une équipe réussi à passer un joueur, elle peut trouver des trous à l’intérieur du bloc et les exploiter.

Transition défensive

La transition défensive de New England consiste à essayer de regagner le ballon dès qu’un joueur en perd la possession. S’ils le perdent en demie adverse, les Revs ont normalent des joueurs avancés qui peuvent appliquer la pression immédiate. Si cette pression est démantelée, ils seront alors sujet à une contre-attaque potentielle puisqu’ils n’ont que trois ou quatre joueurs à l’arrière.