Tissot Pregame New England

Les blessures forcent l'Impact à changer son XI partant

MONTRÉAL – L’Impact voulait reposer quelques cadres ce week-end. Le hasard s’en est chargé.

Des blessures ont forcé les défenseurs Matteo Ferrari (ischio-jambiers) et Hassoun Camara (coude) à sortir prématurément du verdict nul de 2-2 entre l’Impact et le LA Galaxy au Stade Saputo, mercredi soir. Les deux joueurs devaient rencontrer le médecin ce jeudi, mais ils n’étaient pas censés jouer ce samedi contre le New England Revolution de toute façon.

« Je pense qu’on allait tourner l’effectif pour le match de samedi, a reconnu l’entraîneur-adjoint Mauro Biello, jeudi. Ces deux joueurs tombaient dans la catégorie des joueurs qui ne joueraient pas. On verra quel est l’état de leurs blessures aujourd’hui et on prendra des décisions quant à ceux qui joueront samedi. »

Biello a laissé entendre que plusieurs jeunes joueurs fouleraient la pelouse artificielle du Gillette Stadium. Il a aussi confirmé au passage que Justin Mapp (aine) et Gorka Larrea (mollet) demeurent indisponibles ce week-end.

L’Impact devrait retrouver son onze-type mercredi prochain. Même si les Montréalais, lanterne rouge de la compétition, espèrent jouer les trouble-fête contre New England, qui sont trois points au-dessus de la ligne rouge en troisième place dans l’Est, ils jouent leur va-tout en Ligue des champions de la CONCACAF.

L’Impact est premier du groupe 3 de la Ligue des champions, trois points devant les New York Red Bulls qui seront les visiteurs mercredi prochain, le 17 septembre.

« On ne va pas se le cacher, il y a quand même mercredi, a souligné le capitaine Patrice Bernier. Tout le monde sait que c’est le match de la saison. »

Ce sera l’avant-dernier match du groupe, qui sera clos le mercredi 22 octobre lorsque ces deux équipes s’affronteront au Red Bull Arena.

Mais les Montréalais martèlent qu’ils ne sont pas au-dessus de leurs affaires. Ils s’attendent à un gros défi contre les Revs, qui ont retrouvé leur erre d’aller après une séquence de neuf défaites en 10 matchs déclenchée lors d’une défaite de 2-0 à Montréal le 31 mai.

« Je ne crois pas que tant de joueurs pensent à [la Ligue des champions], a avancé Calum Mallace. Tout le monde vient travailler chaque jour dans l’espoir de jouer assez bien pour être de l’alignement. Que les entraîneurs pensent reposer certains joueurs ou non, il y a beaucoup de matchs à l’horizon, et ce mercredi, il y a un gros match qui demande beaucoup notre attention. »

Topics: