NY Red Bulls Analysis

Analyse tactique: New York Red Bulls

Entraîneur-chef: Mike Petke

Formation: 4-4-2
5 derniers résultats :
Défaite 3-1 à Philadelphie (16 juillet)
Nulle 1-1 vs San Jose Earthquakes (19 juillet)
Nulle 1-1 à Real Salt Lake (30 juillet)
Victoire 2-1 vs New England Revolution (2 août)
Défaite 1-0 à Chicago Fire (10 août)

Organisation offensive

Les Red Bulls jouent un 4-4-2 standard, mené par les attaquants Bradley Wright-Phillips et Thierry Henry. New York joue un jeu assez direct en essayant de les trouver le plus vite possible avec des ballons joués dans leurs pieds ou dans les espaces.

New York joue court à partir de la défense presque chaque fois. Lorsque le gardien Luis Robles a le ballon, les deux défenseurs centraux se positionnent sur les ailes, tandis que les défenseurs latéraux montent plus haut. Un milieu de terrain central descend entre les deux défenseurs centraux pour fournir une autre option au gardien. Lorsqu’un défenseur central obtient le ballon, ceux-ci visent habituellement un milieu de terrain latéral ou un attaquant en course.

Transition offensive

La transition des Red Bulls de la défense vers l’attaque consiste principalement à rejoindre les attaquants le plus vite possible. Dès que l’équipe a repris possession, peu importe l’endroit sur le terrain, les joueurs vont habituellement servir de longs ballons. Cela fonctionne bien à certains moments, mais moins à d’autres occasions.

Souvent le ballon est remis trop rapidement aux attaquants qui ne sont pas prêts à poursuivre l’action. Et lors d’occasions où ils prennent possession du ballon avant les défenseurs adverses, les autres joueurs prennent trop de temps à les rejoindre pour poursuivre l’action.

Cette transition rapide a cependant bien fonctionné lors d’une contre-attaque qui a mené directement au but gagnant contre New England.

Organisation défensive

New York défend aussi en 4-4-2. Habituellement, lorsque tous les joueurs sont à leur position, le bloc défensif est compact et toutes les lignes de passe centrales sont coupées par les défenseurs.

Il est donc difficile pour l’opposition de jouer par le centre en raison de ce bloc très serré. L’adversaire tend donc à jouer par les ailes face aux Red Bulls. Le défenseur latéral et le milieu latéral effectuent la pression, tandis que le reste du bloc défensif bouge vers le ballon.

Transition défensive

La transition de l’attaque vers la défense est probablement l’aspect du jeu le moins constant des Red Bulls. Une transition défensive survient dans les secondes après avoir perdu la possession du ballon. Lors du match du 2 août, le Revolution a d’ailleurs profité d’une lente transition pour marquer.

 

 

Topics: