Felipe reconnaît l'apport de Frank Klopas en 2014

MONTRÉAL – Frank Klopas commentait la victoire montréalaise en finale du Championnat canadien Amway, mercredi soir, lorsqu’il a aperçu une courte silhouette à tête frisée cachée derrière les médias.

« J’étais aussi heureux – je sais qu’il est là derrière – pour Felipe », a lancé Klopas en souriant.

Du Felipe classique. Il évitait les projecteurs, mais le but qu’il venait de marquer comme remplaçant, environ une demi-heure plus tôt, avait bouclé une victoire de 2-1 au total des buts pour l’Impact contre le Toronto FC. Les cœurs battaient soudainement plus tranquillement au Stade Saputo.

Après avoir battu Joe Bendik dans les arrêts de jeu, Felipe, maillot en moins – ce que l’arbitre David Gantar a logiquement sanctionné –, a étreint Klopas. L’étreinte en disait bien plus long que « Merci pour cette chance que tu me donnes, coach » ou « Félicitations pour le but, jeune homme ». Bien plus franche, elle témoignait de liens sincères entre les deux.

« L’entraîneur m’a beaucoup aidé, a par la suite indiqué Felipe. Il m'a donné beaucoup de confiance. Un entraîneur, un personnel, des coéquipiers qui te donnent la confiance pour jouer sur le terrain, c'est ce qu’il y a de plus important. »

Ce terrain, semble-t-il, est le lieu où Felipe peut décrocher de son quotidien. D’après Klopas, cette réussite de Felipe, mercredi, est d’autant plus admirable que beaucoup de choses pèsent sur son esprit.

Ce pourrait être en lien avec son imminente paternité ou non. Ce n’est des affaires de personne d’autre que ses coéquipiers, l’entraîneur et sa famille, a souligné Felipe. Mais la façon dont le joueur de 23 ans navigue à travers cette expérience bouleversante impressionne Klopas.

« Quand j’étais jeune comme ça, je n’étais certainement pas aussi mature que lui, a reconnu Klopas. Si j’atendais un enfant, je serais, comment dire?... Mais c’est sur le terrain qu’il s’exprime le mieux. Il a été formidable. Je suis très heureux pour lui et pour l’équipe aujourd’hui. »

Felipe l’était aussi. Mais davantage pour son équipe que pour lui-même.

« C’est un championnat, la finale, a laissé tomber Felipe. C’est important pour nous, pour le club, de bien représenter le Canada dans cette Ligue des champions de la CONCACAF. »

Du Felipe classique.

 

Topics: