L’Impact a l’occasion de se racheter ce samedi contre le Sporting KC

MONTRÉAL – L’Impact a l’occasion de se racheter ce samedi.

Ce ne sera pas l’occasion la plus facile puisque ce sont les champions de la Coupe MLS, Sporting Kansas City, qui visitent les Montréalais au Stade Saputo, mais tout de même : l’Impact peut non seulement mettre la table pour le match retour de sa demi-finale en Championnat canadien Amway après sa défaite de 2-1 contre le FC Edmonton, mercredi, mais également remettre la monnaie de sa pièce à l’équipe qui lui a infligé sa plus sévère correction en MLS cette saison, soit le 4-0 subi à Kansas City le 19 avril.

« On a toujours en tête le 4-0 qu’on a pris là-bas, et je pense – et on pense tous – que ça n’a pas été un match où on méritait de prendre 4-0, a souligné Wandrille Lefèvre. Il y a eu des configurations de match, des coups de pied arrêtés, des cafouillages dans la surface, et on paie là-dessus, mais je ne pense pas que ça représente nécessairement la physionomie du match. »

Comme le sous-entend Lefèvre, les Montréalais ont tenu bon pendant une demi-heure et sont passés près d’ouvrir la marque. Mais le résultat – une de leurs quatre défaites et une bonne part de leur différentiel actuel de moins-7 – demeure, et les bourreaux de l’Impact ce soir-là sont attendus au Stade Saputo.

Aurélien Collin, dont la feinte a préparé le premier but de Dom Dwyer, sera de retour de suspension, et après avoir qualifié Dwyer de « casse-pieds (pain in the ass) » pour les défenseurs de l’Impact au Sporting Park, Peter Vermes sera assurément tenté de l’aligner de nouveau ce samedi.

« Un gars comme Dwyer est comme un bulldog sur le terrain, a avancé Jeb Brovsky. Il faut que tu aies plus de volonté que lui. C’est comme ça qu’on stoppe des joueurs comme lui. Il faut du cran dans la surface contre des gars comme ça. Ce n’était peut-être pas comme ça ce soir-là, mais je crois qu’en vue de samedi, les gars savent que c’est ce qu’il faudra. »

Les Montréalais devraient retrouver quelques éléments qui n’avaient pas fait le voyage cette semaine, mais quelques questions demeurent. L’état de santé de Marco Di Vaio et de Matteo Ferrari sera évalué samedi, tandis que le défenseur Eric Miller « n’y est pas tout à fait » encore, a indiqué l’entraîneur-chef Frank Klopas qui devra également se passer de Hassoun Camara, suspendu pour accumulation de cartons jaunes.

« Mais nous insistons sur le fait que nous nous fions à tout le monde au sein de l’équipe, et je crois que les gars sont prêts, a précisé Klopas. Si les autres, pour quelque raison que ce soit, ne peuvent jouer, je sais que le XI que nous mettrons sur le terrain y laissera tout pour obtenir un bon résultat pour l’équipe. »

Topics: