De Santis

Soumettre Dennis Iapichino au ballottage ouvrira la porte à de jeunes joueurs formés au club

Olivier Tremblay est journaliste attitré à la couverture de l'Impact de Montréal pour MLSsoccer.com

MONTRÉAL – Ce n’est que la deuxième saison de l’Impact en MLS, mais l’équipe compte déjà cinq joueurs formés au club dans son effectif. Et pour quelques-uns d’entre eux, la porte s’ouvre peut-être.

Après que l’Impact ait annoncé avoir placé le latéral gauche suisse Dennis Iapichino au ballottage ce mardi, le directeur sportif Nick De Santis a indiqué que la transaction pourrait offrir des occasions supplémentaires aux joueurs formés au club. Âgé de 23 ans, Iapichino a joué 1152 minutes en 16 matchs avec l’Impact depuis son arrivée le 11 juillet 2012. La fiche de l’équipe en sa présence s’est établie à 9 victoires, 5 défaites et 2 verdicts nuls (7-4-1 comme partant).

La décision a été difficile – « C’est un bon gamin », a dit De Santis à propos de Iapichino –, mais elle devait être prise pour que le joueur ait assez de temps pour se trouver une autre équipe et pour que le club ait la marge de manœuvre pour offrir des minutes aux joueurs formés au club alors que les matchs de MLS et de Ligue des champions de la CONCACAF se multiplient. La profondeur actuelle de l’effectif montréalais, selon De Santis, est adéquate.

« C’est sûr que nous l’évaluons [Iapichino] chaque jour, chaque entraînement; pour des jeunes qui ne jouent pas beaucoup de minutes, nous évaluons soit le côté sportif, soit le côté personnel, et à la fin, nous nous sommes dit que s’il fallait donner des minutes, c’était mieux de les donner à un joueur plus jeune, d’ici », a expliqué De Santis.

Jusqu’à maintenant, trois joueurs formés à l’Impact ont fait leurs débuts en MLS : Wandrille Lefèvre, Karl W. Ouimette et Maxim Tissot. Les trois correspondent au profil-type du défenseur de l’Académie, auquel on demande de construire le jeu avec confiance. Lefèvre, un milieu central récemment converti en arrière central, pourrait obtenir sa chance, mais deux noms s’imposent pour ce qui est de la position de défenseur latéral qu’occupe Iapichino.

Karl W. Ouimette, 21 ans, peut jouer tant au centre qu’à droite, et il joue bien dans ce couloir depuis quelques matchs en Ligue réserve. Mais de l’autre côté, Maxim Tissot, 21 ans également, est un spécialiste du flanc gauche comme l’est Iapichino.

« Ça dépend toujours de l’entraîneur, mais c’est sûr que Maxim est avec l’équipe depuis un bout de temps, et si ça peut lui donner plus d’espace, c’est mieux pour lui et pour nous comme club », a souligné De Santis.

Topics: