Marco Schällibaum exige une réaction immédiate de ses joueurs après une performance timide

MONTRÉAL – On ne peut pas toujours gagner, mais on peut toujours réagir après une défaite.

Voilà le message de l’entraîneur-chef Marco Schällibaum alors que son équipe tente d’éviter de subir une deuxième défaite consécutive pour la première fois de la saison ce mercredi, alors que le Houston Dynamo visite le Stade Saputo pour la deuxième fois de son histoire.

Après la défaite de 2-0 de l’Impact à Columbus, samedi dernier, l’entraîneur-adjoint Mauro Biello a déploré l’approche timide de l’équipe en début de match. Pressé par le Crew, l’Impact a commis deux erreurs qui ont mené à des buts aux 6e et 22e minutes du match, et Schällibaum ne s’attend à rien de moins qu’un virage à 180 degrés ce mercredi.

« Nous avons déjà démontré, à tous nos matchs à la maison, que nous sommes très forts pour pousser une équipe en arrière, a souligné Schällibaum mardi après-midi. Alors nous ferons tout pour ça demain. »

LIRE : Arnaud reprend l'entraînement avec ses coéquipiers

Le Dynamo n’a toujours pas marqué dans le premier quart d’heure d’un match en 2013, ce qui donnera davantage confiance à l’Impact. Mais après une pause de 18 jours sans match en MLS et une élimination de la US Open Cup aux mains du rival texan, le FC Dallas, le Dynamo voudra sans doute renverser cette tendance.

« L’important, c’est de bien partir, a indiqué Schällibaum. Si nous sommes plus forts qu’eux, ça veut dire que nous partirons en sixième vitesse et eux en cinquième. Ce sera un match très intéressant et important pour le classement. Nous sommes toujours premiers avec des matchs en main, mais il faut faire encore plus d’espace derrière. »

Pour aider les Montréalais à ajouter d’autres points aux 26 qu’ils ont déjà glanés en 13 matchs – un sommet dans l’Est –, Andres Romero pourrait revenir au jeu ce mercredi. L’Argentin a raté le voyage en Ohio ce week-end en raison d’une blessure à la cheville, mais il n’a ressenti aucune douleur à l’entraînement jeudi. Justin Mapp est toutefois sur le qui-vive puisqu’il soigne une blessure à la cuisse subie à Columbus. Son cas sera réévalué avant le match.

LIRE : L'Impact en quête d'une quatrième victoire consécutive à domicile ce mercredi

L’Impact accueillera cependant avec bonheur la fin de la suspension d’Alessandro Nesta, qui survient à point nommé.

« Sa présence fait que nous aurons peut-être trois gars de grande envergure sur les centres, a avancé Patrice Bernier en faisant aussi référence à Matteo Ferrari et à Troy Perkins. Houston est une équipe qui joue beaucoup sur les ailes, qui veut centrer. Mais c’est surtout son expérience, le fait qu’il pourra nous calmer quand ils enverront plusieurs centres, car ils vont très vite vers l’avant. »

Topics: