REVS_3KEYS

Trois trucs pour arrêter le Revolution

Les représentants bostonnais ont changé d’entraîneur-chef cette semaine

Pour la deuxième fois en un peu plus de trois semaines, l’Impact affrontera le New England Revolution, ce samedi à 13h, cette fois-ci au Stade Saputo (BILLETS – TVA Sports, 98,5, TSN 690). Ce sera d’ailleurs le dernier match de saison régulière contre les représentants de Boston, alors que nous nous étions habitués à les voir en toute fin de saison lors des dernières années. Et disons que le timing de cette rencontre n’est pas idéal : à l’instar de la visite des Montréalais en Ohio, la fin de semaine dernière, l’adversaire de samedi jouera lui aussi un premier match avec un nouvel entraîneur-chef, le vieux routier Bruce Arena, ancien pilote notamment du LA Galaxy et de l’équipe nationale étasunienne masculine.

Mais la bonne nouvelle du jour, soulignons-le, c’est que le Joueur désigné, le Magicien, le Sorcier, le Numéro 10 Nacho Piatti sera sur la feuille de match cette fin de semaine. Au pupitre d’Impact Média, on ne peut que se croiser les doigts, mais on ne se tourne pas les pouces : voici trois éléments à surveiller pour vaincre les Revs.

1. Assurer le premier quart d’heure

Les buts accordés en début de match ont fait mal à l’Impact, notamment contre le NYCFC et à Cincinnati. On peut s’attendre à voir les Revs commencer la rencontre en lion, eux qui auront la motivation de voir un nouveau patron sur le banc. Les Montréalais devront gérer le rythme de ce duel dès les premières minutes et empêcher les visiteurs de s’emballer en première mi-temps.

2. Gagner les confrontations sur les ailes

Les Revs ne marquent pas beaucoup, mais quand ils le font, c’est qu’un duel a été gagné sur les ailes ou qu’on a brisé une ligne dans un couloir. Normal, avec les gros Teal Bunbury et Juan Agudelo qui aiment bien rôder dans la surface et qui attirent l’attention des défenseurs au marquage. Si les défenseurs et les ailiers montréalais peuvent dominer cette zone névralgique, l’Impact devrait bien s’en tirer.

3. Marquer en première mi-temps

L’Impact n’a plus marqué durant les 45 premières minutes d’un match depuis sa victoire à Orlando, le 16 mars…qui était coïncidemment le dernier match joué par Nacho Piatti. Son retour probable dans l’alignement samedi pourrait-il signifier que les cordages bougeront dans le but adverse en première mi-temps?

 

Topics: