PPPT FR

Le match contre les Portland Timbers en couleurs

Deux équipes dans de bons moments s’affrontent

Un autre défi se présente sur la route du Bleu-blanc-noir, samedi soir à 23h HAE au Providence Park (TVA Sports). Les Portland Timbers, encore et – presque – toujours dans l’élite de l’Association Ouest, viennent de voir leur séquence de 14 matchs sans défaite, toutes compétitions confondues, prendre fin en Coupe des États-Unis Lamar Hunt, aux mains du LAFC. Avant cela, leur dernière défaite remontait au 8 avril, contre, de manière plutôt surprenante, Orlando City SC.

Pour un deuxième déplacement de suite, les Montréalais font face à un hôte invaincu chez lui. Après le Yankee Stadium et le NYCFC, les Timbers, au Providence Park, montrent une fiche de cinq victoires et deux matchs nuls en MLS. Et bien que l’Impact soit lui aussi invaincu dans le bruyant stade de l’Oregon, il ne faudra pas prendre les troupes de Giovanni Savarese à la légère, surtout avec des joueurs de talent comme Diego Valeri, Sebastián Blanco, Samuel Armenteros et Larrys Mabiala. Voici les trois éléments à surveiller dans ce match tard, très tard samedi soir.

  1. Couper le service de Valeri vers Armenteros

Portland s’est dégoté un avant-centre de talent comme il s’en fait peu de nos jours. Pas particulièrement grand ni technique, Samuel Armenteros a six buts au cœur d’une attaque qui n’est pas la plus productive, mais qui sait faire mal quand il le faut. En vrai renard des surfaces, son positionnement lui permet d’être continuellement une solution pour ses coéquipiers et de transformer des demi-chances de marquer en buts. Son principal complice, Diego Valeri, fait partie des meilleurs joueurs en MLS et n’est donc pas simple à arrêter, mais lui mettre des bâtons dans les roues, surtout en transition, sera crucial pour la défense montréalaise.

  1. Vigilance sur coups de pied arrêtés

Un défenseur central de Portland a quatre buts cette saison. Larrys Mabiala est très dangereux sur coups de pied arrêtés, surtout sur les corners. À 6 pieds 2 pouces, il n’est pas le plus grand, mais il gagne ses duels aériens et les Timbers ont les joueurs pour lui offrir le service dont il a besoin. La concentration et le marquage homme-à-homme devront être à leur mieux du côté de l’Impact pour tenir.

  1. Passer par les ailes

Voilà la clé la plus importante du match de samedi. Si le Bleu-blanc-noir excelle dans ce département, il s’agit probablement de la seule faiblesse des Timbers. Certes, nous ne voulons pas insulter Zarek Valentin, ancien porte-couleur de l’Impact – et grand fan des biscuits Oreo, soit dit en passant – mais c’est de son côté, tout comme de celui de Vytas Andriuškevičius, que les hommes de Rémi Garde pourront percer la défense des Orégonais, la deuxième plus étanche en MLS.

Topics: