SKC COULEURS FR

Le match contre le Sporting Kansas City en couleurs

Un ancien rival arrive au Stade Saputo le vent dans les voiles

Un défi de taille attend le Bleu-blanc-noir, ce samedi à 19h au Stade Saputo (BILLETS – TVA Sports, TSN, 98,5fm, TSN Radio 690) : le leader de l’Association Ouest, le Sporting Kansas City, s’en vient à Montréal après une remontada spectaculaire, le week-end dernier contre le Houston Dynamo, dans le Blue Hell. En effet, les hommes de Peter Vermes, en retard 0-2 à la mi-temps, ont marqué trois buts sans riposte, dont deux dans les 10 dernières minutes de jeu, pour revenir à deux points d’Atlanta United FC, en tête de la course au Supporters’ Shield.

La meilleure défense de la MLS arrive donc au domicile de l’Impact sur une séquence de neuf matchs d’invincibilité. Il y a des lueurs d’espoir pour les Montréalais, tout de même : à l’étranger, le SKC a été bien moins convaincant, annulant à Portland et au Minnesota durant cette période, et Matt Besler, la pierre angulaire de cette défense – aux côtés d’Ike Opara, notez bien – et un vétéran de l’équipe nationale américaine, est incertain pour le déplacement des représentants de l’état d’adoption de Dr Laurent Duvernay-Tardif. Voici les trois éléments à surveiller dans le chaudron montréalais.

  1. Discipline en positionnement

Le jeu de passe du Sporting est parmi les meilleurs de la ligue. Les Kansasais sont excellents pour s’installer dans le tiers adverse et faire tourner le ballon, trouvant des coéquipiers démarqués. Pour contrer cette stratégie, le Bleu-blanc-noir devra exercer rapidement de la pression sur le détenteur du ballon, tout en étant discipliné en positionnement pour être à portée de pied de chaque joueur adverse.

  1. Se méfier de Daniel Salloi

Le jeune Hongrois de 21 ans est la vedette de l’heure en MLS. L’avant-centre a marqué un but et ajouté deux passes décisives lors de la remontée des siens contre le Dynamo et cumule cinq buts et six mentions d’aide en 2018. Autant capable d’enrouler des frappes dangereuses de l’extérieur de la surface que de se faire oublier dans la zone de réparation, le numéro 20 du SKC est à surveiller.

  1. Gérer la chaleur

On attend une température ressentie de 42 degrés Celsius samedi à Montréal. Tant dans les tribunes que sur le terrain, il faudra prévoir pallier à ce genre de chaleur; l’hydratation sera particulièrement importante, mais il faudra aussi doser les efforts et travailler en groupe, un peu comme la semaine dernière à Orlando. Pour vous, supporters, un bon moyen de combattre la canicule est de profiter de notre spécial 2 pour 1 sur toutes les boissons au stade de 17h à 18h.

Topics: