L'Impact se prépare pour la finale du Championnat canadien contre les Whitecaps

MONTRÉAL – L’Impact est prêt à donner une dernière poussée.

Le premier match de la finale du Championnat canadien Amway contre les Vancouver Whitecaps, ce mercredi au Stade Saputo, sera la septième rencontre de l’Impact en 22 jours. Cette séquence a été, de façon générale, plutôt fructueuse (trois victoires, deux défaites et un verdict nul), mais également éprouvante. Et elle a laissé des traces.

Mais l’Impact profitera ensuite de 10 jours de repos, qui devraient suffire à Davy Arnaud (symptômes de commotion cérébrale) et Alessandro Nesta (aine) pour prendre du mieux – les autres blessés ne devraient être de retour qu’après le match suivant de l’Impact, le 25 mai contre le Philadelphia Union.

LIRE : Championnat canadien : Le match-aller sera clé pour l'Impact dans la finale contre Vancouver

Entre-temps, les joueurs en bonne santé donneront tout ce qu’ils ont contre les ‘Caps.

« Dans ta carrière, tu ne joues pas souvent des finales, a souligné Patrice Bernier. Tu peux les compter sur les doigts d’une main, deux si tu es chanceux et que tu joues dans une très bonne équipe. … Il faut jouer le tout pour le tout en sachant que nous avons dix jours pour nous préparer et reposer ceux qui ont besoin d’être reposés pour la prochaine séquence. »

« Notre mentalité devrait être presque identique à celle contre Toronto, a ajouté Jeb Brovsky. Nous étions allumés, passionnés, nous nous portions vers l’avant avec conviction. Je crois que c’est ce que nous devons faire, surtout contre une équipe comme Vancouver. Plus nous les gardons dans le match, plus ils peuvent nous punir. »

Voilà pourquoi tous les membres de l’Impact insistent pour connaître un bon départ contre Vancouver. La défaite de 2-0 à Toronto au premier match de la demi-finale a forcé l’Impact à chercher le miracle. La correction de 6-0 infligée aux Reds avait effectivement quelque chose de magique, et l’Impact a profité de chaque seconde. Mais l’Impact n’a pas l’intention de se rendre à Vancouver à la recherche d’un autre miracle.

VOTEZ : Le but de Matteo Ferrari's en nomination pour le But de la semaine !

L’entraîneur-chef Marco Schällibaum s’attend à ce que Vancouver ferme bien les couloirs en vue de contrer et de marquer un but à l’extérieur que l’Impact entend bien ne pas accorder. Au bout du compte, les hommes de Schällibaum visent, selon ses dires, « un bon résultat qui nous permet de rêver ».

« Si nous pouvons avoir deux ou plusieurs buts d’avance, a argué Bernier, ce serait parfait pour le match retour. »

Et le repos des Montréalais serait sans doute plus réparateur.

Topics: