Patrice Bernier vs Sporting KC
USA Today

L'Impact veut s'améliorer au milieu: « Nous devons trouver plus d’espace »

MONTRÉAL – Comme l’a dit Patrice Bernier après la défaite de 2-0 de l’Impact à Kansas City, samedi dernier, l’équipe a peut-être besoin de trouver de nouvelles idées, voire un plan B pour varier leur approche centrée vers l’axe. Mais se pourrait-il que l’Impact doive simplement peaufiner son plan A?

Après un mois d’activités en 2013, l’Impact est en tête de l’Est et joue bien les pourcentages : neuf équipes ont marqué plus de buts par match qu’eux (1,2 but par match), mais une seule, FC Dallas, a placé davantage de ses tirs sur le cadre que Montréal. Et à peine quatre équipes ont accordé moins de buts par match que l’équipe de Marco Schällibaum (0,8 but par match).

L’Impact ressemble donc à une équipe en développement qui réussit déjà bien défensivement. Et pour que les Montréalais deviennent l’équipe conquérante qu’ils souhaitent être, l’entraîneur-adjoint Mauro Biello croit n’avoir besoin que d’une évolution et non d’une révolution.

LIRE: Marco Schällibaum ne sera pas disponible pour le match du 13 avril

« Quand tu joues avec trois joueurs au milieu, l’autre équipe va congestionner le milieu, a expliqué Biello après l’entraînement de mercredi. Il faut donc jouer vite et savoir comment se sortir de petits espaces. Quand les choses vont moins bien, c’est plus difficile de s’en sortir. Il faut travailler sur ça : une ou deux touches au milieu de terrain pour trouver l’espace. »

Selon Biello, une partie de la solution est assez simple : le nouveau trio de l’Impact en milieu de terrain (Felipe, Davy Arnaud et Bernier) doit continuer de jouer ensemble. Les occasions pour ces trois joueurs de se familiariser avec le style des deux autres ont déjà été nombreuses jusqu’à maintenant, étant donné qu’ils ont commencé tous les matchs.

Si Arnaud et Bernier ont été passablement louangés depuis le début de la saison, le jeune Felipe en a arraché davantage. Ce dernier admet que les dernières semaines n’ont pas été les plus illustres de sa carrière. Cela dit, Felipe ressent toujours de légers contrecoups de la chirurgie qu’il a subie en fin de saison dernière pour soigner une hernie sportive.

« J’ai perdu un peu de muscle du côté gauche, a précisé le Brésilien. Je dois travailler fort, car je ne peux acheter de muscle au supermarché! »

Biello n’a toutefois pas de doute que Felipe finira par s’ajuster parfaitement au nouveau système de l’Impact.

« Felipe travaille fort, il est toujours prêt à l’entraînement et je suis sûr qu’il va combler le manque qu’on peut observer actuellement, a affirmé Biello. Nous avons confiance en lui. C’était un de nos meilleurs joueurs l’an dernier. Des fois, quand on change le système, ça prend un peu de temps pour s’adapter. »

Topics: