L'Impact profitera de la semaine pour trouver de nouvelles solutions

 

Se rendre à Los Angeles le 6 avril pour y affronter le Galaxy et, probablement, un Landon Donovan revigoré, allait toujours être un énorme test pour l’Impact de Montréal.

Or, ce ne sera pas tout de suite le cas : puisque Montréal et Los Angeles ont accepté de remettre au 16 octobre le match initialement prévu le 6 avril, l’Impact profitera d’une semaine de congé qui semble tomber à point après l’éreintante défaite de 2-0 à Kansas City samedi dernier.

« Nous avons deux semaines pour mieux nous préparer et pour réparer le niveau d’énergie que nous n’avions peut-être pas aujourd’hui, comparativement à l’autre équipe », a souligné Patrice Bernier dans le vestiaire des visiteurs au Sporting Park.

Les Montréalais avaient passé de longues périodes campés dans leur territoire à attendre les ouvertures au cours de leurs quatre premiers matchs, mais contre Sporting Kansas City, ils n’ont pu profiter des rares ouvertures qui se sont présentées à eux. La recette éprouvée n’a pas régalé cette fin de semaine.

Les joueurs de Marco Schällibaum ont cependant la ferme intention de ne pas laisser la défaite miner leurs forces mentales au cours des deux prochaines semaines. La première étape en ce sens a été d’admettre que c’était « un match à oublier ».

« Je connais mon équipe, a assuré Schällibaum. Nous avons maintenant deux semaines pour récupérer mentalement. Nous serons prêts. Quand on tombe, il faut se relever. »

Et pour ce faire, non seulement les joueurs montréalais tenteront-ils de se changer les idées, mais ils tenteront aussi d’en trouver de nouvelles.

« Il faut trouver une solution pour avoir plus de mouvement, a analysé Bernier. Il faut trouver d’autres options que de jouer par le milieu. Maintenant, tout le monde sait que les buts viennent par le milieu, il faut donc trouver un plan B ou d’autres ouvertures pour marquer d’autres façons. »

Topics: