ouim_2020_en

Un but inscrit dans notre histoire

Ouimette se souvient de la première qualification en séries de la Coupe MLS

À tous les mercredi et vendredi à 19h30, et ce, jusqu’à nouvel ordre, l’Impact diffusera un match classique sur impactmontreal.com.

Nous vous présenterons un autre match disputé en 2013, après s’être remémoré mercredi l’incroyable tour du chapeau de Marco Di Vaio face au Philadelphia Union. Nous revivrons le gain qui a permis à l’Impact de se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe MLS pour la toute première fois.

Ce match, encore une fois contre Philadelphie, il fallait le gagner. Une défaite, et la formation montréalaise se voyait exclue des séries. Une victoire, et la qualification était pratiquement assurée. L’histoire nous dit maintenant que l’Impact a remporté ce match 2-1, avec Marco Di Vaio marquant le but égalisateur.

Le but gagnant, celui qui sera inscrit dans les annales du club, a été compté par un membre de l’Impact qui aura causé la surprise.

Karl Ouimette, le premier joueur formé au club de l’Impact, s’est retrouvé à l’autre bout d’un centre parfait de Justin Mapp, où il a pu rediriger le ballon dans le but et ainsi qualifier l’Impact pour le tournoi automnal.

« On avait fait une très bonne première moitié de saison, s’est rappelé Ouimette. Les autres équipes nous ont néanmoins rattrapées dans la deuxième partie du calendrier. Nous étions dans une situation où il fallait gagner ce match, sinon c’était fini. On est rentré avec beaucoup d’attentes, l’adrénaline était au plus haut niveau et on voulait bien faire. »

Mais le tout n’a pas bien commencé au Stade Saputo, avec les visiteurs ouvrant le pointage à la 29e minute, rendant la tâche de l’Impact doublement difficile au retour du vestiaire. Mais les locaux sont restés concentrés, continuant de se battre pour inscrire deux buts en deuxième demie, incluant le but de la victoire à la 84e minute.

« Je viens de regarder les faits saillants, a ajouté Ouimette. C’était un bon match. C’était la cerise sur le sundae de pouvoir marquer le but gagnant, et le but qui allait nous permettre d’accéder aux séries. »

Un but historique

Sept ans plus tard, le but marqué par Ouimette prend une autre dimension. Son importance a été sans doute le moment où il a été inscrit, si on considère ses implications pour l’édition 2013 de la première équipe.

Mais son but prend un autre sens pour l’Académie du club, qui a vu son tout premier produit avoir un énorme impact dans un match MLS.

« En étant le premier joueur de l’Académie à avoir signé avec le club, je voulais paver le chemin pour les autres, a expliqué Ouimette. Je voulais bien performer pour associer l’image positive aux joueurs formés au club. Ceux-ci ne sont pas là pour rester sur le banc. Ce sont des gars qui peuvent être partants et qui peuvent être des membres importants de l’équipe à long terme. »

C’est le premier but marqué par un membre de l’Impact de Montréal ayant passé via son Académie.

« Lorsque j’ai signé mon contrat en 2012, on ne parlait pas des joueurs formés au club, a dit Ouimette. Maintenant, on les remarque. Dans un autre huit ou neuf ans, peut-être qu’on va avoir trois ou quatre joueurs partants en tout temps qui auront été formés au club. C’est ça la vision à long terme de l’Impact de Montréal. C’est bien d’en faire partie et d’en avoir été l’un des premiers. »

Topics: