ARTICLE_GM_NE-2020

La stratégie montréalaise porte fruit

L’animation tactique d’Henry : un succès contre les Revs

Il aurait été facile d’assumer, lorsque l’Impact a officialisé sa formation partante samedi dernier, que nous verrions sur le terrain une équipe défensive. Mais rapidement, le public s’est aperçu que c’était loin d’être le cas.

« Ça me fait rire quand j’entends ça, déclarait l’entraîneur-chef Thierry Henry en conférence de presse d’après-match. On a défendu dans les dix dernières minutes, mais à part ça, on a attaqué à maintes reprises. Zachary [Brault-Guillard] et Jorge [Corrales] étaient très hauts. »

Les deux défenseurs latéraux ont été essentiels à la stratégie d’Henry, maximisant la largeur du terrain lorsque l’Impact avait possession dans le tiers de l’adversaire. Cela a permis aux hommes d’Henry d’attaquer à partir des côtés à maintes reprises, causant des problèmes dans la surface des Revs.

Maxi Urruti, par exemple, a failli trouver le fond du filet tôt en première demie à la suite d’une belle course de Brault-Guillard, mais son tir a été dévié.


« On arrivait à trouver Zachary et Jorge sur les côtés, a expliqué Henry. Ils n’arrivaient pas à savoir qui prendre à quel moment. Il y a eu des actions à répétition. Nous n’avons malheureusement pas réussi à marquer davantage en première mi-temps. On aurait pu compter davantage, mais ça n’a pas été le cas. »

Pour Henry et son personnel technique, cette animation tactique est plus facile à implémenter avec une ligne défensive à cinq joueurs. Une fois que l’Impact réussit à s’installer dans la demie de l’adversaire, les deux latéraux peuvent ouvrir le terrain à sa largeur maximale.

Mais pour en assurer l’application, les milieux de terrains doivent impérativement s’avancer.

« C’est très important que nos milieux s’expriment au milieu pour qu’on puisse s’installer dans le camp adverse et faire courir l’équipe d’un côté à l’autre, a souligné l’entraîneur-chef. Après, les latéraux donnent la largeur. On a souvent passé par Saphir [Taïder] et Sam [Piette] lorsqu’on voulait aller vers l’avant. Ils nous ont aidés à nous installer. »

L’Impact a maintenant une semaine pour se préparer pour son prochain affrontement en MLS contre le FC Dallas, ce samedi à 15h (TVA Sports, 98,5, TSN 690). Les représentants montréalais affronteront ensuite le mardi 10 mars à 20h au Stade olympique de Montréal l’équipe hondurienne du CD Olimpia dans le cadre du match aller des quarts de finale de la Ligue des champions de la Concacaf. Procurez-vous vos billets par ici.

 

 

Topics: