POSTGAME_RSL

De retour de l’Utah avec un point précieux

L’Impact toujours au sixième rang après un match nul contre RSL

Bien des équipes visiteuses au Rio Tinto Stadium considèreraient un match nul au domicile du Real Salt Lake comme étant un succès. L’équipe de l’Utah a tout de même l’une des meilleures fiches à domicile cette saison, ayant seulement perdu une fois dans leur forteresse au sommet des Rocheuses. Dans cet affrontement entre les deux équipes de sixième place des deux Associations, le résultat de 1-1 n’est peut-être pas optimal pour les joueurs du Bleu-blanc-noir, mais c’est tout de même un point précieux.

« On est déçus parce qu’on a besoin de points et on est venus pour gagner, a dit le milieu de terrain Saphir Taïder. On est peut-être habitués à gagner en ce moment ou à avoir des résultats positifs. C’est bien d’avoir l’esprit comme ça – de ne pas être satisfaits du match nul. Ça donne des résultats positifs et ça incite tout le monde à donner plus pour prendre les trois points au prochain match. »

Les quatre tirs cadrés du Bleu-blanc-noir sont tous venus en deuxième demie, lors de laquelle l’Impact a réussi à être plus dangereux que dans les premières 45 minutes. Après avoir concédé tôt dans ce match à la suite d’un penalty pour les hôtes, les hommes de Rémi Garde ont réussi à revenir au score assez rapidement en deuxième demie grâce à un coup de pied de coin bien travaillé, qui a permis à Jukka Raitala de prendre un tir magnifique et de battre Nick Rimando.


« Tous les matchs sont prenables si on joue comme on le fait dernièrement, avec les idées que l’entraîneur nous transmet avant le match, a ajouté Taïder. Après, il faut le mettre en pratique sur le terrain, ce qui n’est pas toujours le cas. On l’a fait par moments samedi. »

Changement de mentalité

La déception était évidente dans le vestiaire de l’Impact après le dernier sifflet, samedi. Cette réaction souligne la mentalité de l’équipe en ce moment.

« On travaille pour ça, a dit l’entraîneur-chef Rémi Garde. J’essaie d’avoir un discours dans ce sens-là. Il a aussi peut-être plus d’ambition maintenant dans l’équipe. Il avait un sentiment de déception assez marqué dans le vestiaire quand on n’a pas pris les trois points, et j’ai dit aux joueurs que c’est bon signe. »

C’est cette mentalité qui a permis au Bleu-blanc-noir d’obtenir des points lors de ses deux derniers matchs sur la route en MLS, l’autre étant un déplacement difficile à Portland qui a fini 2-2. La prochaine rencontre de l’Impact, un match à domicile au Stade Saputo contre le Chicago Fire, le samedi 18 août à 19h30 (BILLETS – TVA Sports, 98,5fm) mettra cette mentalité au défi; l’équipe illinoisaise est sept points derrière les Montréalais et cherchera à prendre les trois points en ville.

Topics: